QUOTIDIEN ECONOMIQUE GRATUIT de Charles SANNAT – Édition du 18-19-20-23-24-25-26 juin 2014


Charles SANNAT

 

http://www.lecontrarien.com

 

« Finalement, toutes les prévisions économiques sont fausses ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

L’année dernière, je dénonçais avec force ce que j’appelle le grand mensonge des « prévisions » qui sont fausses, ce que tout le monde sait bien mais que l’on publie tout de même et que l’on reprend en boucle dans les médias afin de rassurer le petit peuple sur son avenir qui sera forcément meilleur que son présent.

Imaginez un seul instant que l’on vous dise « brave peuple de France, la situation est dramatique et c’est parti pour durer encore de très nombreuses années, préparez-vous » ! Excusez-moi, oui, je sais, c’est ma femme qui me tape sur les épaules et qui me dit que c’est exactement ce que je vous dis et vous répète à longueur d’article, mais tout le monde sait bien que ce que je dis, moi, n’a aucune importance (hormis de servir de psychothérapie de groupe à toute notre petite communauté de contrariens et de contrariennes, ce qui fait déjà du bien). Non, ce qu’il faut imaginer c’est si notre Premier ministre Manu par exemple arrivait au JT de TF1 pour dire cela, le tout frappé du sceau de la déclaration « officielle ». Là, cela aurait de la valeur, et puis cela mettrait également un beau bazar, les uns se précipitant au supermarché se ruer sur les boîtes de raviolis et les autres se mettant à épargner comme des forcenés et enfin les petits patrons en refusant de recruter qui que ce soit car mieux vaut être prudents.

Imaginez donc si nos dirigeants nous expliquaient véritablement la gravité de la situation ce qu’il se passerait et la panique que cela amènerait. Il est important, non, en fait il est primordial de rappeler ce pont précis car c’est exactement la raison pour laquelle vous n’entendrez jamais un politicien, un ministre ou un officiel quelconque vous expliquer les dangers auxquels nous allons être confrontés dans les mois qui viennent.

Alors comme ceux qui nous dirigent ne peuvent pas nous dire la vérité, ils nous racontent de beaux mensonges, de belles fables et nous faisons semblant d’y croire parce que nous avons envie au fond de nous d’y croire. Nous voulons par-dessus tout que tout redevienne comme avant. C’est normal, c’est l’un des fonctionnements du psychisme humains et cela porte le très juste nom « d’aveuglement volontaire ».

Le grand mensonge des prévisions depuis 7 ans. Promis, l’année prochaine c’est la reprise !!

À moins d’être sur une île déserte, vous avez été soumis depuis 7 ans avec une constance à toute épreuve à cette grande supercherie des prévisions économiques que l’on fait l’année N pour l’année N+1, c’est-à-dire pour l’année prochaine. Je vais donc faire appel à votre mémoire et pour ceux qui n’en ont pas, ce n’est pas grave, « Google », lui, a de la mémoire, alors vous pourrez vous amuser à faire quelques recherches pour vous rafraîchir les esprits si vous ne me croyez pas.

Depuis 7 ans donc (le début de la crise en 2007), on nous a toujours promis que l’année prochaine nous allions voir ce que nous allions voir… et que si cette année c’était encore difficile et compliqué, les perspectives pour l’année prochaine étaient très… prometteuses, la croissance allait enfin revenir, nous serions bénis des dieux et nous nagerions dans une félicité collective tout en nous baignant dans des flots d’argent et de richesses (cela donne envie non ?).

C’est en tout cas le message que l’on vous délivre invariablement vers les mois d’octobre, novembre et décembre. Puis au premier trimestre de l’année suivante, on est légèrement déçu, mais ce n’est pas grave car il reste encore 3 trimestres pour redresser la barre (au cas où, une année se divise en 4 trimestres, comme mes appels de charges de copropriété…).

En général, on trouve toujours une excuse pour justifier les mauvais chiffres du premier trimestre, cette année par exemple ils ont fait fort puisque c’était à cause du froid aux USA, le fait que ce soit en Floride et en Californie (deux États à l’abris de la neige), que la croissance a le plus baissé n’a même pas ému le moindre analyste, puisque si tout le monde ou presque connaît désormais les chercheurs qui ne trouvent pas beaucoup, il y a aussi les analystes qui n’analysent pas grand-chose…

Lorsque les chiffres du deuxième trimestre commencent à être connus (que la tendance est perceptible), c’est le moment où l’on fait la première « révision » des prévisions de croissance de l’année en cours. Puis le trimestre prochain, on fera la même chose (en trouvant une excuse du type il a fait froid cet hiver, chaud cet été, et entre-temps Poutine, le grand méchant loup vilain, eh bien avec ses bêtises il a fait baisser la croissance mondiale, on ne pouvait pas savoir ce n’est pas de notre faute).

Enfin, nous finirons l’année avec une croissance de 0,5 % en France (et encore je suis optimiste) et de 1,5 % aux USA, et encore sans tenir compte ni de l’inflation et encore moins des injections d’argent tout frais de la FED qui, bien qu’elle imprime de moins en moins, imprime quand même encore !

Et comme nous aurons fait des révisions de prévisions tout au long de l’année, nous finirons 2014 sur des communiqués de victoire du type : « Conformément aux prévisions, la croissance en 2014 s’est établie à x % blablablablabla. » Puis l’on recommencera le même cirque en vous expliquant que les perspectives pour l’année prochaine (2015) sont absolument ébouriffantes et que le chômage devrait commencer à reculer enfin et que l’on va tous s’enrichir. Entre-temps, les fêtes de fin d’année occuperont l’esprit de la plèbe que nous sommes.

Nous pourrons donc à nouveau recommencer un tour de manège et, encore une fois, cela fait 7 ans que ça dure. Le pire c’est que cela fonctionne à merveille et que les dirigeants pilotent ainsi le « moral » des peuples à coups de cric, de pompes et de mensonges et qu’encore une fois, nous préférons y croire puisque l’être humain est en réalité fondamentalement « optimiste », génétiquement « optimiste » donc pas ou peu réaliste. Il s’agit là encore une fois d’un ressort de la psychologie humaine qui, pour supporter son présent et ses difficultés, a besoin de pouvoir se projeter dans un futur où cela « ira mieux demain ». L’espoir fait vivre, et si vous êtes pessimiste, on vous range vite dans la catégorie des dépressifs !

On rentre dans la saison des révisions !

Pas celles du Bac bien sûr, il est un peu tard pour se mettre à travailler maintenant, en revanche nous rentrons dans la saison des révisions des prévisions, et aujourd’hui nous avons eu deux perles, mais alors vraiment nous avons été particulièrement gâtés.

Déficit : la Cour des comptes prévoit un nouveau dérapage proche de 4 % en 2014

La Cour des comptes vient de publier un nouveau rapport (que vous trouverez en bas de page) assez sévère sur les finances publiques en pointant du doigt un nouveau risque de dérapage du déficit public et de la dette.

Le déficit pourrait donc dépasser cette année les 4 % et la dette de notre pays franchir le cap des 2 000 milliards d’euros, ce que je dis et répète depuis des mois et des mois.

Il se pourrait même, selon la Cour des comptes, que les prévisions de croissance du gouvernement soient erronées et que l’on n’atteigne pas les 1 % de croissance… Sans blague ! Moi qui croyais que la courbe du chômage allait s’inverser…

En plus, ce n’est pas avec la loi Alur que l’argent issu des « frais de notaires » qui ne sont en réalité que des impôts pris par l’État va se précipiter en courant dans les caisses de notre État dispendieux vu que maintenant pour signer une promesse de vente il faut quelques mois au lieu de quelques jours… Or il s’agit de sommes considérables. Pareil pour la construction neuve, la TVA et tout ce qui s’ensuit. Je ne parle même pas des bénéfices des entreprises qui fondent comme neige au soleil et des déficits accumulés à tous les niveaux.

Alors finalement, on se rendra compte que l’on dépense encore trop, qu’il faut faire encore de la rigueur et de l’austérité et que plus on vous annoncera des baisses d’impôts plus ces derniers vont augmenter parce que, tout simplement, il n’y a pas le choix… Pourtant, il me semble que les prévisions étaient bonnes et que l’État était sur la « bonne trajectoire », que ce qui était important d’ailleurs c’était cette fameuse « trajectoire ». Vous vous souvenez ?

Le FMI moins optimiste sur la croissance US

Traversons l’Atlantique, puisque l’on nous explique depuis deux ans qu’aux États-Unis c’est la reprise, c’est fabuleux, c’est la croissance et le chômage est au plus bas, ce qui n’empêche pas le nombre de pauvres d’être au plus haut et là encore, personne ne se pose de question sur des incohérences statistiques majeures.

Bref (vous pourrez vérifier sur cet article du Figaro qui ne fait que relayer une dépêche d’Agence de Presse), le FMI a revu sa prévision de croissance aux États-Unis en baisse pour 2014 en la passant de 2 % contre 2,8 % prévus jusqu’à présent.

Le FMI découvre aussi qu’il y a plein « d’incertitudes » qui pèsent sur l’économie américaine, que l’emploi ne se porte pas si bien que cela, et que ce serait peut-être une bonne idée que de ne pas relever tout de suite les taux d’intérêts de la FED… sans blague.

En fait, le FMI vient presque de vous dire tout haut ce que je pense tout bas depuis des mois : il n’y a pas de véritable croissance aux USA autre que celle créée artificiellement par la Banque centrale américaine et ses injections massives de monnaie depuis le début de la crise en 2007.

Vous l’aurez donc compris, il faut bien avoir présent à l’esprit que les prévisions économiques ne sont que des supports de « désinformations » et de « manipulations » des masses laborieuses. Il s’agit d’un élément stratégique et c’est la raison pour laquelle, que ce soit dans l’ex-URSS ou dans notre monde « ultralibéral » d’aujourd’hui, les statistiques et les chiffres ont autant d’importance.

Jamais vous n’entendrez la vérité de la bouche d’un dirigeant car il ne peut tout simplement pas la dire, donc ne l’attendez pas.

La conséquence logique est que l’on vous sert donc inévitablement des chiffres faux ou tronqués afin « d’apaiser » les foules. Vous pouvez en avoir la certitude en écoutant bien ce qui se dit tout au long d’une année, en regardant ce que l’on vous annonce, puis comment tout au long de l’année on « corrige » puis comment pour les prévisions de l’année prochaine on vous fera encore un nouveau scénario rose. L’idée est juste de vous emmener par le bout du nez toujours un peu plus loin et, évidemment, trop contents d’être rassurés à peu de frais, l’écrasante majorité de nos concitoyens, aveugles volontaires, plongent à pieds joints dans un piège qui se referme sur eux. Un piège où le rêve est doux.

Je peux donc vous annoncer sans risque de me tromper que les prévisions de croissance pour 2015 s’annoncent enfin de très bon augure… sinon ce sera en 2016, ou promis, juré, en 2017 nous ne saurons plus quoi faire d’un taux de croissance stratosphérique.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement http://www.lecontrarien.com.

Source article du Figaro sur la croissance américaine revue en baisse ici

Retrouvez le rapport complet de la Cour des Comptes en téléchargement sur le site du Contrarien.com

 

Le rapport complet de la Cour des comptes

Vous trouverez ci-dessous le rapport complet de la Cour des comptes ainsi que les mesures évidemment assez fortes que la Cour préconise afin de redresser au moins un tout petit peu les finances de notre pays en bien mauvaise posture. Il n’y a aucune surprise là-dedans, simplement un jour nous finirons par être obligés de… read more.

 

Une nouvelle politique de la ville plutôt mieux que celle d’avant !!

Vous savez à quel point je suis critique, pourtant, pour le moment, la nouvelle politique de la ville me semble prendre une orientation pour le moins intéressante et cette nouvelle approche mérite d’être essayée. En effet, fini les ZUS, CUCS, ZRU, ZFU et autres dispositifs qui s’empilent tous. Désormais, le critère est objectif et il s’agit… read more.

 

La Suisse abaisse légèrement ses prévisions de PIB pour 2014 et 2015

GENÈVE, 17 juin – La Suisse a légèrement abaissé ses prévisions de produit intérieur brut (PIB) pour les années 2014 et 2015, en raison du développement timide des exportations, selon un communiqué publié mardi par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) de Suisse. Le PIB de la Suisse augmenterait désormais de 2,0 % en termes réels… read more.

 

Situation en Irak : résultat de la politique US & consorts

Il est des choses dans la vie qui sont prévisibles comme le chaos irakien actuel et la montée inexorable de ceux-là même les « terroristes » que les Américains voulaient combattre, c’était tellement prévisible que Chirac, alors président de la République, avait courageusement refusé d’engager notre pays dans cette aventure qui était perdue d’avance. Il faut beaucoup… read more.

 

Sud-est de l’Ukraine : un nettoyage ethnique se prépare !

« Un nettoyage ethnique », souvenez-vous, la dernière fois que cette expression a été utilisée c’était pour parler de la purification ethnique déjà en plein cœur de l’Europe puisqu’il s’agissait de l’ex-Yougoslavie où les Serbes, les Croates, les Bosniaques se sont entre-tués consciencieusement aidés par les différents pays européens dont la France et l’Allemagne qui se sont… read more.

 

La Russie doit développer les énergies alternatives (Medvedev)

Lorsque le Premier ministre fait ce genre de déclarations, ce n’est pas pour amuser les petits oiseaux ou prendre soin des fleurs, ce dont il se fiche comme d’une guigne. Non, si Medvedev fait ce type de déclaration c’est que les réserves russes ne sont pas éternelles et qu’il faut bien que la Russie elle… read more.

 

 

« Le Conseil mondial de l’or organise une conférence interprofessionnelle sur la modernisation de la fixation du cours de l’or ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Nous autres, les amateurs de métal précieux qu’il soit d’or ou d’argent, traversons une période particulièrement difficile depuis plus d’un an maintenant. La consolidation fut importante et assez prévisible, et celle qui eut lieu en 1976 fut d’ailleurs encore plus violente et plus forte avant de voir l’or s’envoler à nouveau vers ses plus hauts qu’il atteindra en 1980.

Entre les manipulations des cours de l’or désormais parfaitement avérées et prouvées – puisque la Barclays a écopé d’une amende (hélas trop symbolique) pour des faits de cette nature –, les tendances déflationnistes de l’économie en particulier en Europe qui jusqu’à présent se refuse à lutter contre la déflation par l’inflation (en imprimant de l’argent comme le fait la Banque centrale américaine), les cours de l’or n’arrivent pas à repartir franchement de l’avant.

Si en façade tout semble donc bien calme avec des cours oscillant entre 1 200 et 1 400 dollars l’once (en gros), depuis le début de l’année, en arrière-boutique, les choses bougent, les choses changent et des bouleversements majeurs semblent se profiler, ce qui à l’arrivée ne pourra qu’être profitable au métal jaune surtout que cela va s’ajouter à la fin de la consolidation. Nous arrivons donc à l’aube d’une période très favorable. Enfin !

World Gold Council réunit un groupe interprofessionnel sur la modernisation du fixing de l’or à Londres

L’information est d’importance. En effet le World Gold Council, qui est l’organisme de « développement de marché pour l’industrie de l’or » (il s’agit donc d’un organe professionnel destiné à représenter les industriels de l’or), a annoncé aujourd’hui qu’il allait organiser une conférence afin d’explorer la réforme du fixing des cours de l’or à Londres !! Si rien n’est fait, ce n’est évidemment pas une petit nouvelle, au contraire, et cela doit être apprécié au regard de la fin du fixing sur l’argent annoncé pour août 2014 et aux différentes enquêtes en cours sur les manipulations des cours par les différents intervenants. Enfin, et c’est très important, si le cours de l’or a pu être « coiffé » jusqu’à présent par les bullion banks, il est fort probable que ces dernières ne réussiront pas à tenir le cours lors de la prochaine vague haussière. Tous ces éléments rentrent donc en résonance et devraient logiquement aboutir à de nouveaux modes de fixation des prix de l’or vraisemblablement plus justes et certainement plus « haussiers ».

Autre idée d’ailleurs, il n’y aurait rien de mieux que des cours très élevés pour ralentir l’accumulation d’or par les Chinois, or les Chinois comme les Russes se servent désormais de l’or comme alternative (très partielle certes) au dollar. Alors pourquoi leur vendre à très bas prix de l’or physique qui pourrait s’avérer si précieux dans les années à venir ?

En tout état de cause, la première réunion de cette grande conférence aura lieu le 7 Juillet à Londres. L’Autorité de conduite financière, qui est l’autorité de tutelle britannique officielle, sera présente en tant qu’observateur et les représentants des bullion banks, les raffineurs, les ETF et, de façon générale, tous les autres promoteurs de produits d’investissement en or, les organismes liés à l’industrie, les représentants des banques centrales et des sociétés minières seront invités individuellement à participer… C’est donc tout le gotha du gold qui va se retrouver dans les prochains jours à Londres.

Natalie Dempster, la directrice générale en charge des banques centrales et des politiques publiques au World Gold Council, a ainsi déclaré:

« Le processus de fixation a été créé il y a presque un siècle, il n’est donc pas surprenant que ce dernier doive changer pour répondre aux attentes actuelles du marché pour une meilleure régulation, pour plus de transparence et en prenant en compte les nouvelles possibilités liées à la technologie.

La modernisation du système de fixing est impérative afin de maintenir la confiance. »

Cette réforme, selon le communiqué du Conseil mondial de l’or, doit « répondre aux besoins de tous les participants du marché et aux exigences d’aujourd’hui en matière de transparence, de liquidité et une surveillance indépendante ».

En clair, le World Gold Council plaide sans ambiguïté pour la mise en place d’une cotation électronique qui pourrait bien enfin voir le jour. Évidemment, cela serait de nature à tout changer. Les bullion banks pourraient laisser faire pour la simple et bonne raison que cela les mettrait à l’abri d’éventuelles poursuites mais surtout elles auraient nettement moins de risques de contrepartie à gérer… et compte tenu de la situation et si l’or devait s’envoler, elles pourraient essuyer des pertes considérables et de nature à provoquer leur faillite.

Je pense qu’il est donc temps pour tous les acteurs de l’or de trouver de nouvelles méthodes, de limiter les risques et de laisser le métal jaune s’apprécier comme il se doit.

Le ministère du Commerce indien souhaite la réduction des droits sur l’or

Si les « emmerdes volent en escadrille » comme le disait si élégamment Jacques Chirac avec son habituel langage fleuri en privé, les bonnes nouvelles aussi !

Côté indien, après plus d’un mois d’élection, l’opposition a pris le pouvoir et souhaite mettre fin aux restrictions sur les importations d’or. C’est une information capitale car l’Inde est historiquement le premier marché pour l’or. La Chine est devenu le premier importateur uniquement en raison des restrictions et des taxes que le gouvernement indien précédent avait imposées (notamment pour faire plaisir aux autorités américaines qui ne voulaient pas que l’or monte).

Le ministère du Commerce a vigoureusement plaidé pour la suppression des restrictions à l’importation sur l’or dans le prochain budget pour l’exercice 2014-15 en baissant les droits d’importation sur l’or et en rétablissant la normalité dans les procédures d’importation, puisque le déficit des comptes courants est beaucoup plus faible aujourd’hui par rapport à l’année dernière !

Alors que cela fait plus d’un an que les cours de l’or ont chuté mais sont stabilisés durablement (ce qui veut dire que la baisse est enrayée), le retour des Indiens sur le marché de l’or alors qu’ils ont été privés d’acquisition de métal jaune – ce qui signifie qu’il y aura un effet de rattrapage fort (même si il est difficile à quantifier) –, et un nouveau mode de cotation de l’or, sans oublier une crise économique loin, très loin d’être finie, sont autant d’ingrédients qui pourraient permettre à l’or de s’envoler enfin vers les sommets qui devraient être les siens.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement http://www.lecontrarien.com.

Communiqué de Presse du World Gold Council ici

Journal économique indien sur la levée des restrictions sur l’or

Une dépêche Reuters sur la conférence convoquée par le Conseil mondial de l’or

 

Transition énergétique, tout ça pour ça ?

Je vous relaie ici le communiqué de l’association Réseau Action Climat France qui fédère de nombreux acteurs autour des problèmes et enjeux climatiques. Il s’agit de la première réaction officielle suite aux annonces de Ségolène Royal concernant la transition énergétique. Je suis particulièrement sensible à ces sujets dans la mesure où les solutions pour sortir… read more.

 

La croissance de Dacia symptôme d’une crise économique profonde

Dacia, toujours en tête de la croissance en Europe, en très forte croissance même, mais ce n’est pas une bonne nouvelle car cela montre bien que le marché de la voiture milieu de gamme qui correspond aux classes moyennes est en train de s’effondrer au même rythme que le pouvoir d’achat de ces mêmes classes… read more.

 

Pourquoi je suis en grève… Un cheminot s’explique !

Cela fait quelques jours que plusieurs de nos camarades contrariens ont attiré mon attention sur ce billet rédigé par un cheminot (Sylvain Bouard) et qui explique les raisons pour lesquelles il fait grève. Il est essentiel, et c’est l’objectif du Contrarien, de pouvoir débattre de tout et de laisser la parole à tous. Ayant eu… read more.

 

Un pays va enfin abandonner l’euro….

Manque de chance, ce n’est « que » le Kosovo. Pourquoi « que » ? Parce que le Kosovo n’est pas un État membre à proprement parler de la zone euro, c’est juste un pays qui utilise l’euro comme monnaie officielle. Cela dit, il sera tout de même très intéressant de suivre l’arrivée de cette nouvelle monnaie nationale du… read more.

 

Les travailleurs du textile sont moins payés en Europe de l’Est qu’en Chine

Les travailleurs du textile sont moins payés en Europe de l’Est qu’en Chine ! C’est le titre édifiant de cet article qui dépeint une réalité européenne encore plus édifiante, à savoir qu’en Moldavie et en Ukraine (pays qui ont le salaire minimum net le plus bas) on gagne respectivement 71 et 80 euros par mois. La… read more.

 

Reportage Arte « Les maîtres de l’univers »

C’est le témoignage d’un ancien banquier d’affaire allemand. Cela donne effectivement une bonne idée de ce monde impitoyable. N’oubliez pas que celui qui parle a tout de même une peur bleue du procès… (ou de la chute du 87e étage), il va donc rester relativement « correct » envers ses anciens employeurs en mettant beaucoup de choses… read more.

 

SCOOP L’ONU autorise les massacres en Ukraine s’ils respectent les « normes internationales » de la guerre !

Mes chers amis, j’ai longuement hésité à classer cette dépêche dans la rubrique « Crise Ukrainienne » ou « Blague du jour ». J’avais peur que la rubrique « Blague du jour » choque compte tenu de la gravité du sujet abordé. Pourtant, c’est bien une blague, une énorme et pathétique blague à laquelle vient de se livrer l’ONU en expliquant… read more.

 

 

« Vers des émeutes géantes et la fin de la démocratie ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Aujourd’hui, je vous propose quelques réflexions au-delà du réel ou presque. Pour ceux parmi vous qui ont le cœur bien accroché, vous pourrez aller sur le site du Telegraph de Londres qui a publié les photos du pauvre gamin rom retrouvé dans un Caddie après une séance de torture.

Oui ce gosse était connu « défavorablement » des services de police, comme l’on dit pudiquement de nos jours, et oui ce n’est pas un petit ange mais rien ne justifie une telle barbarie ni une telle sauvagerie et certainement pas quelques rapines aussi agaçantes ou révoltantes soient-elles.

N’imaginez pas qu’en disant cela je plaide pour une forme de laxisme. Loin de là. Au contraire même. Si la loi était appliquée, si les méchants et les vilains étaient sanctionnés pour ce qu’ils sont, à savoir des méchants et des vilains sans distinction de « race », « d’ethnie », « d’origine » ou encore de « nationalités », ce genre de choses n’arriverait pas dans notre pays.

Nous voyons ces images terribles parce que nous n’avons pas su faire collectivement en amont ce qu’il fallait faire pour que cela n’arrive pas. Cela commence par protéger les voleurs d’eux-mêmes en les empêchant de nuire aux autres.

Pourtant, elles arrivent. Elles arrivent et c’est encore plus grave et inquiétant pour notre nation sur fond de montée des tensions entre communautés. Dans ces cas-là, personne n’a raison, tout le monde à tort, car à l’arrivée tout le monde est perdant. Hélas aussi, dans ces cas-là, les modérés et la voix de la raison sont très rarement entendus. La sagesse est inaudible dans le fracas des batailles.

La situation est grave

La situation est grave et ce qui ne pourrait être qu’un fait divers aussi sordide soit-il est en réalité la matérialisation d’une tendance lourde. Nous avons dans ce pays un pacte. Nous, citoyens, déléguons à notre État notre sécurité et notre justice. En échange, nous payons des impôts. Le problème c’est qu’il n’y a plus de sécurité pour tous mais de l’insécurité pour chacun.

Le problème c’est qu’en stérilisant les mots, nous stérilisons la pensée, en s’interdisant les constats, on s’interdit les solutions adaptées et mesurées.

Il ne reste donc de la place qu’à la montée des tensions, des rancœurs, des haines. Nous savons tous où les schémas de ce type conduisent les nations. L’histoire en regorge, les fins sont rarement heureuses.

Nous avons donc à faire face à une situation sociale explosive dans un contexte économique catastrophique. Lorsque vous additionnez nos fragilités sociales et nos fragilités financières, vous ne pouvez qu’arriver à la conclusion que nous dansons sur un volcan.

Ce volcan va exploser. Nous pouvons le déplorer, et c’est mon cas, car c’est avec une infinie tristesse que j’écris ces lignes. Pourtant, déplorer les choses ne changera rien. Je vous invite simplement à vous préparer individuellement à affronter une période que vous n’auriez jamais cru possible.

Collectivement, hélas, nous ne pourrons pas arrêter ce qui vient. Nous ne le pourrons pas car nous ne ferons rien de ce qu’il faudrait faire. Cela fait 7 ans que la crise des subprimes a balayé le monde et pourtant nous n’avons rien fait à part plus de dettes et plus de déficits. Nous n’avons rien fait de ce qu’il fallait faire.

Ce monde va se fracasser sur la dure réalité. C’est à cela qu’il faut vous préparer.

Ce monde va se fracasser parce que les deux piliers sur lesquels il repose sont en train de céder sous vos yeux. Le premier est le pilier économique, tout le monde l’aura compris. Le deuxième est évidemment le pilier social et il n’est pas en meilleur état. Les deux sont liés, intimement, et les deux tiennent l’ensemble de notre édifice commun, édifice dans lequel et par lequel nous vivons tous là encore sans aucune distinction.

Plutôt que de choisir ensemble un destin commun en avançant sur ce qui nous rassemble, nous avons préféré manifestement prendre le chemin de l’autodestruction. Plus rien désormais ne semble pouvoir enrayer ces pulsions de destruction.

Une vidéo à voir !

Mes sources d’informations sont très diverses, et en bon contrarien j’aime aller aux limites. Si François Mitterrand et bien d’autres consultaient régulièrement des voyants, pourquoi pas vous ?

C’est pourquoi aujourd’hui je souhaitais partager cette vidéo avec vous. Il s’agit de Maud Kristen et de sa vidéo d’alerte qui date du 18 juin… sacrée date !

Il y a ce qu’elle peut dire et ce qu’elle ne peut pas dire mais je pense que vous saurez entendre entre les lignes. Je voulais vous faire connaître cette vidéo car ce qu’elle explique correspond aux conclusions auxquelles je suis arrivé depuis bien longtemps par d’autres moyens. Par des « méthodes » différentes, les constats sont identiques.

Comprenez-moi bien, l’idée ici n’est pas de vous « vendre » de l’or ! J’espère que vous avez compris l’intérêt du métal jaune comme assurance patrimoniale sinon je ne peux de toutes les façons rien pour vous. Non l’idée ici c’est de vous dire justement que se préparer ce n’est pas avoir que de l’or. Acheter de l’or c’est, disons-le, la partie facile (même si c’est indispensable lorsque l’on a 4 sous à protéger).

La partie difficile c’est changer de vie, de cadre tant que vous en avez encore le temps et c’est cette prise de conscience-là et cette décision-là qui va être pour chacun d’entre nous particulièrement difficile.

Pour vous dire le fond de ma pensée, une crise économique aussi violente soit-elle, cela se « gère », en tout cas vous avez des allocations de patrimoines possibles et vous n’êtes pas sans moyens d’action, et puis disons-le aussi, perdre de l’argent ce n’est pas agréable mais ce n’est pas grave non plus ! Il n’y a pas mort d’homme. En clair, on peut échapper en partie à une grande crise économique, on peut même dans certains cas s’enrichir et quand bien même on perd, on se relève et on repart, ce n’est pas la fin du monde (message optimiste).

Dans une crise sociale et sociétale qui a une probabilité de plus en plus forte de nous conduire à une forme épouvantable de guerre civile, il y a évidemment le risque de ne pas se relever…

Je vous laisse donc maintenant avec Maud Kristen, voyante. Peut-être qu’avec ses mots elle saura mieux vous dire que moi qu’il est temps d’agir pour se prémunir. Son discours est le même et pourtant elle ne semble pas connaître notre célèbre PEBC (plan épargne boites de conserve)

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement http://www.lecontrarien.com.

 

 

Article du Telegraph à Londres ayant publié les photos du pauvre gamin rom torturé. Âmes sensibles, n’allez pas les voir. Âmes « insensibles », il y a des choses que l’on ne devrait pas voir mais qui doivent aussi être vues car il s’agit aussi de mise en garde sur notre nature humaine.

 

ATTENTION, coup fourré en juillet !!

François Hollande a signé mardi le décret convoquant le Parlement en session extraordinaire en juillet, avec à l’ordre du jour : 1/ les budgets rectificatifs 2014 ; 2/ le premier volet de la réforme territoriale (et des modes de scrutin) ; 3/ un texte sur les taxis ; 4/ le projet de loi de finances… read more.

 

La Chine approuve les échanges directs entre le yuan et la livre sterling

BEIJING, 18 juin – La banque centrale chinoise a annoncé mercredi qu’elle autorisait le Système d’échange de devises étrangères de la Chine à effectuer des échanges directs entre le yuan et la livre sterling, une décision importante de la part des gouvernements chinois et britannique pour faciliter le commerce bilatéral. « Les échanges directs entre le yuan… read more.

 

Traité Transatlantique, UE/États-Unis : sixième round de négociations commerciales prévu pour le 14 juillet à Bruxelles

BRUXELLES, 18 juin – La Commission européenne organisera une sixième série de pourparlers entre l’Union européenne et les États-Unis sur le partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement (TTIP), à Bruxelles entre les 14 et 18 juillet prochain, a annoncé la Commission européenne. Selon une déclaration officielle de l’UE, au cours de ce round de négociations… read more.

 

Est de l’Ukraine : le dialogue national impossible pour le moment (Berlin)

« L’Allemagne s’efforce de faire en sorte que le dialogue national en Ukraine démarre également dans l’est du pays, mais constate que c’est chose impossible pour le moment, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, en visite à Vienne… » C’est sûr que lorsque l’on est en train de s’entre-tuer, l’heure est plus à… read more.

 

Le marché de l’or au mois de juin par Jean-Charles Boutelier

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Jean-Charles est un contrarien de la première heure et également un conseiller d’AuCOFFRE.com, passionné par l’or, les métaux précieux, Jean-Charles partira bientôt vers une retraite bien méritée mais qu’il ne supportera pas vraisemblablement totalement inactive… Bref, notre camarade Jean-Charles et collègue d’AuCOFFRE avait envie d’écrire et de partager… read more.

 

 

« La grande capitulation de l’Argentine ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Depuis une semaine, la Cour suprême américaine a rendu son jugement confirmant que l’Argentine devait bel et bien payer ses dettes à ce que l’on appelle les « fonds vautours ». Depuis une semaine, les rumeurs sur une nouvelle faillite de l’Argentine n’étaient même plus des rumeurs, non, en fait l’Argentine était déjà considérée en faillite et les agences de notations (en particulier américaines) étaient déjà en train de dégrader à nouveau la note de l’Argentine !
La réalité est, comme souvent, un peu plus compliquée que ce qui nous arrive de façon simplifiée sans oublier la petite once de propagande destinée à mettre dans l’esprit des citoyens qu’une dette cela se paie et qu’il n’y a pas d’autre solution que de boire le calice jusqu’à la lie. Nous allons revenir là-dessus. Mais tout d’abord, petit arrêt sur ce qu’est un « fonds vautour ».

Un « fonds vautour », c’est quoi ?… la preuve du système totalitaire marchand !

Comme beaucoup parmi nous ont dû l’apprendre (souvent à leurs dépens), en ce bas monde on s’enrichit rarement en respectant les règles et en étant « moral ». Non, pour s’enrichir, mieux vaut être sans foi ni loi, peu regardant sur l’éthique et même savoir utiliser une certaine forme de violence. C’est d’ailleurs parfaitement valable pour le monde politique où il est rare d’accéder aux plus hautes fonctions en étant simplement gentil, honnête et travailleur (c’est un mythe que l’on vend au petit peuple pour qu’il travaille dur et se taise).

Un « fonds vautour » c’est donc un organisme financier privé qui, comme un vautour, vient se nourrir du mourant ou du cadavre du mourant – en l’occurrence un pays avec quelques dizaines de millions de vrais gens derrière la réalité des chiffres. On pourrait aussi appeler ces financiers-là (ceux qui gèrent les fonds vautours) des charognes gérant des fonds charognes… certes moins doux que « fonds vautours » presque poétique !

Donc ces charognards des fonds charognes viennent racheter à très bas prix la dette d’un pays (ou d’une entreprise) lorsque la situation semble totalement désespérée. Évidemment, comme personne ne veut de cette dette parce qu’il s’agit d’une situation avérée ou presque de faillite, cette dette ne vaut rien ou pas grand-chose. Les charognards achètent donc des titres obligataires pour quelques pour cent de leur valeur initiale. Puis ils vont exercer le maximum de recours juridiques, notamment aux États-Unis où la loi est particulièrement sévère sur les obligations des emprunteurs et protectrices des très « gentils » créanciers (au nom du respect de la propriété privée). Naturellement, en France ou en Argentine, on se fiche comme d’une guigne d’une décision de justice américaine, sauf que… si vous n’obéissez pas à une décision de justice US, vous vous retrouvez immanquablement cloué au pilori des marchés financiers dominés de façon écrasante par le monde anglo-saxon et donc américain.

La réalité de notre monde, où nous sommes tombés dans la dépendance à l’égard des USA par manque de volonté politique pour établir de véritables contre-pouvoirs, c’est qu’une décision de justice US aussi injuste soit-elle s’impose dans le monde entier ou presque, ce qui constitue un déni majeur de démocratie à l’égard de tous les autres peuples de la planète. Il faut être conscient que nous vivons sous un régime non pas d’occupation militaire américaine (quoi que) mais sous un régime d’occupation politique et économique des États-Unis. À ce niveau-là, ce n’est plus de la domination. C’est de l’occupation.

En dévoyant les institutions judiciaires et en les privatisant, les fonds charognards comme les grandes multinationales ont réussi depuis quelques années à dépasser les justices nationales et à transcender les frontières pour leur plus grand profit et au détriment des peuples.

Le traité transatlantique, qui veut consacrer les tribunaux privés d’arbitrages où les décisions rendues devront s’appliquer sans possibilité de recours à tous les pays et à leurs citoyens, permettra d’aller au bout de cette logique et d’en finir définitivement avec la démocratie telle que nous la connaissions.

Bienvenu dans le système totalitaire marchand.

La capitulation de l’Argentine

Le peuple argentin, après plus de 13 ans de crise, est fatigué et personne ne peut lui en vouloir. Évidemment, le problème n’est pas que l’Argentine doive payer 1,3 milliard de dollars à des charognards. L’Argentine en a peu ou prou les moyens. Le problème c’est que cela va constituer un précédent juridique très préjudiciable pour ce pays (et tous les autres) puisque cela signifie que les créanciers qui n’acceptent pas les accords de réductions de dette ont raison et que la dette, quoi qu’il arrive, devra être payée au prix fort par les peuples eux-mêmes. Il s’agit, là encore, ni plus ni moins que d’une mise officielle en esclavage alors que personne n’a forcé les prêteurs à prêter à l’Argentine. Octroyer un prêt est, par essence risqué, et c’est d’ailleurs parce que cela est risqué que cela mérite une « rémunération » appelée taux d’intérêt.
Ce qui se passe actuellement en Argentine revient à dire que les prêteurs n’ont plus aucun risque à assumer et, pire encore, que ceux qui rachètent à très bas prix des créances douteuses et qui donc au départ n’ont rien prêté peuvent en plus avoir la certitude d’être remboursés au prix initial !! C’est évidemment totalement inique et hallucinant. Il ne s’agit même pas ici de parler de la dette « honteuse », il faut juste dénoncer une opération de vol à grande échelle en bande organisée et cette bande est constituée de fonds charognards américains, de collusion avec le pouvoir politique américain, de la « justice » américaine, du monde de la finance américain et bien évidemment des agences de notation.

N’oubliez pas l’affaire de la BNP avec qui personne ne fait le lien concernant ce qui se passe pour l’Argentine.

BNP-Paribas et Argentine, même combat !

Que la BNP se soit ou pas mal comportée n’est en l’espèce même pas le problème, et je peux vous assurer que je ne suis pas tendre avec les banques qui représentent un danger évident pour tous les peuples de la planète.

Mais ce qu’il se passe avec une amende de plus de 10 milliards de dollars est là encore une mise sous coupe réglée de notre pays par un envahisseur économique qui nous a déclaré une véritable guerre et qui, en réalité, est en guerre avec la planète entière. Il s’agit évidemment de l’Empire américain.

Alors l’Argentine a capitulé devant la décision américaine parce que, tout simplement, il vaut mieux accepter de payer beaucoup même si c’est difficile et être des « esclaves » pas trop fauchés que des hommes libres totalement ruinés, et c’est là tout le génie de l’Empire américain qui sait avec une grande efficacité prélever le maximum de ce qui est possible sans tuer « l’esclave ».

Plus l’Empire américain est contesté et contestable et plus il devient violent et arrogant, plus il devient également dangereux pour le reste du monde.

Enfant je rêvais de l’Amérique, de sa liberté, et de ses idées. Aujourd’hui, les États-Unis sont devenus le cauchemar du monde. La seule satisfaction c’est qu’ils ont d’ores et déjà perdu la bataille morale. Le reste suivra car les cimetières de l’histoire sont remplis d’empires qui ont commencé par perdre la bataille morale. Reste la violence pour tenter de se maintenir encore un peu, puis vient la chute finale et l’effondrement… inéluctable. Ce moment n’est plus très loin, il sera très difficile mais ce sera une véritable libération pour les peuples de la planète et pour la démocratie.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement http://www.lecontrarien.com.

 

EDF : une enquête s’impose absolument !! Par Bruno Bertez

Vendredi, Bruno Bertez, qui tient le site Internet connu sous le nom de « Blogalupus », a sorti un article où il pointe du doigt les soupçons de manipulation des cours sur l’action EDF avec vraisemblablement quelques petits délits d’initiés qui auraient, selon lui, permis d’empocher au bas mot au moins 4 milliards d’euros, ce qui n’est… read more.

 

France : l’État devient le principal actionnaire d’Alstom

PARIS, 20 juin – Le ministre français de l’Économie, Arnaud Montebourg, a annoncé vendredi après-midi que l’État va entrer dans le capital du groupe français Alstom à hauteur de 20 %, devenant ainsi le principal actionnaire. Il rachètera les deux tiers de la participation de Bouygues. Le gouvernement français accorde par ailleurs sa préférence à l’américain… read more.

 

UE : la Lituanie deviendra le 19e pays de la zone euro en 2015

BRUXELLES, 20 juin – Les ministres des Finances de l’ Union européenne (UE) a donné vendredi le feu vert à l’adoption de l’euro en Lituanie à partir de l’an prochain lors d’une réunion à Luxembourg. Cela doit encore être approuvé par les dirigeants de l’UE et examiné par le Parlement européen, après avoir franchi ces étapes,… read more.

 

USA et Brésil, les deux premiers partenaires de l’UE dans l’investissement en 2013

BRUXELLES, 20 juin – Les États-Unis et le Brésil étaient les deux premiers partenaires de l’Union européenne (UE) dans le domaine de l’investissement l’année dernière, a indiqué dans un communiqué vendredi Eurostat, l’office statistique de l’UE. Les investissements directs étrangers (IDE) de l’UE dans le reste du monde ont atteint 341 milliards d’euros en 2013, tandis… read more.

 

Secrétaire du FMI : la Chine a besoin d’une croissance durable

BEIJING, 21 juin – La Chine doit se concentrer sur l’objectif de croissance saine et durable de l’économie à moyen terme, a déclaré vendredi Lin Jianhai, secrétaire du Fonds monétaire international (FMI). « Je suis convaincu que la Chine peut parvenir à une croissance économique stable et durable », a indiqué M. Lin. Le produit intérieur brut (PIB)… read more.

 

Superbe hausse de 3,5 % des cours de l’or et de l’argent métal le 19 juin par Jean-Charles Boutelier

Véritable flambée de l’or sur le spot new-yorkais. Après plusieurs semaines d’étroites variations, l’or a fait un rebond spectaculaire de plus de 3,5 % à 1 321,00 $/OZ hier 19 Juin sur le marché à terme du NYSE. Journée certainement à marquer d’une pierre blanche après ces dernières semaines de fluctuations étroites qui laissaient l’investisseur… read more.

 

« THE » Revue de presse de l’or du Web du 20 juin : une actualité forte pour l’or !

Les cours de l’or sont en hausse ! Ce qui explique cette hausse ? En partie la crise en Irak, et en partie aussi les tensions géopolitiques en Ukraine, qui poussent les investisseurs à se tourner vers l’or comme valeur refuge. En revanche, l’annonce de la reprise de l’économie américaine n’est pas suivie d’effet. Du… read more.

 

 

« France : la faillite ! 115 % de dettes sur PIB en 2014 ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Ceux qui me lisent savent la piètre estime que je porte à notre président de la République François Hollande qui n’est tout simplement pas du tout à la hauteur de la situation. Il nous fallait de Gaullen nous avons Daladier.

Que tout le monde se rassure, il n’y a bien que Sarkozy qui pense encore pouvoir jouer « l’homme providentiel ». Pour la grande majorité de nos concitoyens, c’est plutôt pourvu que « sarko’commence » pas encore 5 ans ! Nicolas Sarkozy a eu sa chance. Il n’a pas su la saisir pour de multiples raisons à commencer par des faiblesses de caractère préjudiciables à ce niveau de responsabilité.

L’UMP est en décomposition et le PS, même si cela se voit encore peu, est en pleine fragmentation et rapidement maintenant la « majorité » de gauche va voler en éclat.

Nous courons donc vers une crise politique d’une ampleur rarement égalée en raison avant tout de facteurs économiques qui ne sont plus maîtrisés, à commencer bien évidemment par le célèbre ratio de la dette sur PIB qui pourrait être comparé pour les familles à un ratio endettement sur revenus totaux.

Je ne cesse depuis des mois d’avertir et de prévenir que la situation des finances publiques est hors de contrôle et pas uniquement en France mais dans un trop grand nombre de pays dits développés.

Non mes amis, ce n’est pas mieux pour les autres, y compris pour les États-Unis d’Amérique.

La FED envisage des frais en cas de sortie des fonds obligataires…

Oh, ce n’est rien, tout va bien, c’est juste que, pour éviter toute panique, les autorités vont vous prendre 10 % sous forme de frais de vos retraits, histoire de vous faire sans doute passer l’envie de retirer votre argent ! C’est assez malin puisque cela revient en réalité à vous empêcher de retirer vos fonds sans avoir à vous l’interdire… comme vous ne voudrez pas payer de frais vous ne retirez rien ! Elle n’est pas belle la vie !!

Pensez-vous vraiment qu’il s’agisse là de décision normale, dans un monde normal ou tout irait bien ? Si c’est le cas, continuez à dormir tranquillement, les politiciens se chargeront de vous faire les poches et, de vous à moi, vous l’aurez bien mérité !! C’est avec ce genre d’information que vous touchez du doigt le fait que la situation économique mondiale est « apocalyptique ».

Alors tout cela n’est pas officiellement fait et pour le moment cela ne concernerait « que » les obligations « corporate », c’est-à-dire d’entreprises.
Évidemment, ce serait pour votre bien et pour éviter tout krach obligataire parce que les taux d’intérêt remonteraient et que tout le monde voudrait vendre les obligations qui ne rapportent rien ou presque ! Évidemment, ce qui se passerait pour les titres obligataires d’entreprises finirait par se passer pour les obligations d’État. Le tout, en réalité, c’est d’être conscient que votre argent dans l’esprit des tordus qui nous dirigent ne vous appartient plus. C’est la raison pour laquelle encore une fois je vous conseille de débancariser et vite car le moment de la tonte approche.

La dette de la France c’est 115 % du PIB en 2014 !

Les prévisions de l’OCDE, dont vous trouverez en bas de page le lien vers le tableau dynamique en temps réel afin que vous puissiez vérifier par vous-même que ce n’est pas une vue de l’esprit du Père Sannat, montrent qu’à la fin 2014 les dettes publiques par pays atteindront les niveaux suivants :

Japon 229,6 % du PIB.

Grèce 188,7 % du PIB.

Italie 147,2 % du PIB.

Portugal 141,3 % du PIB.

Irlande 133,1 % du PIB.

Espagne 108,5 % du PIB.

Belgique 106,8 % du PIB.

États-Unis 106,2 % du PIB.

Royaume-Uni 101,7 % du PIB.

Évidemment, le meilleur pour notre pays, avec la dette publique de la France qui atteindra un petit 115,1 % du PIB, ce qui signifie en mots et pas en chiffres que notre pays n’est ni plus ni moins qu’en faillite.

Hollande peut donc se rouler par terre, supplier Bruxelles ou Merkel, il est à la tête d’un pays en faillite dont la situation ne pourra pas être redressée sans que cela ne fasse très mal… En clair, il est déjà trop tard pour notre pays et l’issue du défaut de paiement est une évidence, reste à savoir quand.

Alors pour ceux qui pensent que tout va bien se passer et que la croissance américaine est débridée et que tout va beaucoup mieux… je ne peux plus rien. Ils seront ruinés heureux et après tout, si cela leur convient…

Pour tous les autres, préparez-vous et restez à l’écoute. Je vous laisse, il faut que j’aille recompter mes boîtes de raviolis.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement http://www.lecontrarien.com.

Article de CNBC sur la Fed qui veut taxer les… retraits!! Lire ici pour le croire

Dette publiques par l’OCDE en temps réel c’est ici et c’est inquiétant!

 

France : sombre tableau en juin pour l’activité économique

C’est une dépêche de l’AFP reprise par le site Romandie qui nous a appris que l’activité du secteur privé dans notre pays s’était contractée encore plus vite au mois de juin. Bref, je laisse ceux qui le souhaitent regarder les chiffres en détail, mais disons-le simplement c’est très mauvais et c’est très logique car c’est… read more.

 

Le pacte de compétitivité c’est 60 000 emplois de moins et 60 000 chômeurs en plus !!

Lorsque je dis qu’Hollande et son équipe de bras cassés sont nuls, ce n’est pas parce que je suis de droate ou socialistophobe. Je serais aussi peu tendre si nous avions une droate aussi nulle aux affaires. Je suis sévère parce qu’ils sont vraiment en dessous de tout et ne valent pas grand-chose. Après des… read more.

 

Des experts appellent à la pluralité dans le système mondial de notation du crédit international

BEIJING, 23 juin – Des économistes et d’anciens personnages politiques participant lundi à un forum à Beijing ont appelé à des mesures de contrôle et de contrepoids (checks and balances) du système de notation du crédit international, proposant l’établissement d’un système de note de crédit régional en Asie. Zheng Xinli, vice-président du Centre chinois pour les… read more.

 

Poutine comparé à Hitler et Staline par la présidente lituanienne

Ça y est, le point Godwin a été atteint par la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite pour qui Poutine c’est Hitler… Comme quoi, Poutine doit vraiment être un vrai grand méchant vilain mangeur d’enfants à chaque petit déjeuner. Le seul problème pour nous autres Français, c’est que si Poutine est Hitler… hélas, Hollande n’est pas de… read more.

 

Pourquoi l’euro et l’Europe vont nous sauver !

Qu’est-ce que c’est drôle les images d’archives… l’euro, c’est la seule solution pour contrebalancer la puissance américaine et le dollar… Chevènement avait beaucoup plus de bon sens…. l’euro c’est être dans la main des Américains et l’euro sera trop fort car dans l’euro le franc sera absorbé par le mark… Bref, une belle analyse de… read more.

 

Une 20 Francs Suisse à garder chez soi en toute sécurité

Ce n’est pas dans nos habitudes de vanter les mérites de la garde à domicile de pièces en or mais une fois n’est pas coutume, nous allons le faire pour la 20 Francs Suisse Max ! C’est une pièce révolutionnaire vendue par AuCOFFRE.com que l’on peut stocker chez soi avec un max de sécurité. La… read more.

 

Quand le demi-finaliste de Roland-Garros perd tous ses gains au casino

C’est le titre de cet article des Échos qui revient sur les bons placements en « bon » père de famille de Ernests Gulbis qui, une fois rentré chez lui en Lettonie avec ses 412 000 euros de gains (tout de même), est allé jouer sa paye… au blackjack… Évidemment, il a perdu tous ses sous. Alors… read more.

 

 

« La petite fable de Jean Dupont ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Il ne s’est pas passé grand-chose aujourd’hui sur le front économique. Enfin si, plein de choses en réalité mais rien de vraiment essentiel. Je profite donc de ce calme relatif pour vous raconter la petite histoire de Jean Dupont, et à travers cette petite fable, c’est évidemment l’histoire de tous, de chacune et de chacun de nous, c’est notre histoire, notre société, notre avenir. N’oubliez jamais que, dans notre système économique, l’essentiel de la répartition de la création de richesse s’effectue à travers l’emploi et le travail, générateurs de « salaires ».

Nous sommes arrivés à un moment charnière où les effets de seuil ont été atteints et où la conjonction de plusieurs facteurs comme les technologies et les délocalisations (mondialisation) entraîne définitivement un immense ajustement social vers le bas et des suppressions massives de postes. Rien ne redeviendra comme avant. C’est à travers la petite histoire de Jean Dupont (sur une idée originelle du Web) que je souhaitais aujourd’hui attirer votre attention.

Jean Dupont, chômeur sans espoir de retrouver un boulot mais qui n’a toujours pas compris pourquoi !

Cela fait maintenant 8 mois que Jean Dupont doit tous les mois « pointer » à Pôle emploi afin de percevoir ses allocations chômage. Oh, rassurez-vous, il est bien loin le temps où les chômeurs devaient soit renvoyer par la poste un carton qu’il fallait remplir mensuellement (ce qui faisait travailler quelques postiers) ou se déplacer directement à son agence de quartier (ce qui faisait également travailler quelques conseillers ANPE). Désormais, nous sommes rentrés de plain-pied dans l’ère des nouvelles technologies et il suffit de se connecter sur le site de Pôle emploi pour indiquer et mettre à jour sa situation. D’ailleurs, Jean Dupont utilise une live box Sagem made in China.

Alors ce matin, plein de bonnes résolutions, Jean a décidé après un petit passage à vide lié à ses mois d’inactivité et d’ennui de se relever les manches et de recommencer de plus belle sa recherche de travail.

Décidant de se lever tôt, car d’après l’adage l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, bien que ces derniers temps la notion d’avenir professionnel lui semble quelque peu bouché, il avait réglé son réveil (fabriqué au Japon) à 6 heures du matin.

Il file se refaire une « beauté » afin d’avoir l’air un peu moins « exclu » et se passe le coup de rasoir dont il avait bien besoin pour retrouver un peu figure humaine (un rasoir fabriqué à Taïwan). Avant de gagner la salle de bain qu’il venait de refaire juste avant de pouvoir bénéficier d’un plan de sauvegarde de l’emploi (avec des céramiques espagnoles, du ciment grec et quelques faïences en provenance de Russie), il avait pris soin de mettre en marche sa cafetière électrique (fabriquée en Chine).

Une fois réveillé par une douche bien agréable grâce à son ballon d’eau chaude neuf en provenance de Tchéquie, il s’assoit enfin pour déguster son breuvage bien noir (venant du Mexique) légèrement sucré (son sucre étant importé du Brésil, premier producteur mondial en déforestant l’Amazonie). Il mange sans vraiment d’appétit quelques tartines de vieux pain qui sortent de son grille-pain (made in China).

Son petit déjeuner avalé, il se dirige vers sa chambre. Ouvre son armoire (fabriquée au Vietnam), enfile une chemise (fabriquée en Turquie), puis son jean (fabriqué en Chine), ses chaussettes (qui viennent de Tunisie) et enfile enfin sa paire de chaussures (fabriquées au Bangladesh dans des usines qui s’effondrent sur leurs propres ouvriers et vendues environ 60 centimes le kilo livrées au Havre et qu’il avait acheté 86 euros la paire en solde dans la chaîne près de chez lui).

Il prend son ascenseur (américain) et descend dans son parking pour prendre sa voiture (fabriquée en Roumanie). Pour se motiver, Jean Dupont s’est inscrit à une formation gratuite de Pôle Emploi sur la recherche d’emploi… et puis cela, au moins, le fait sortir de chez lui. Il est un peu en avance et doit s’arrêter à la banque au distributeur à billets (un automate fabriqué en Asie et utilisant un logiciel américain et qui a remplacé avantageusement les guichetiers qui avant faisait ce travail).

Le soir, de retour chez lui après une journée de formation qui ne l’aura pas formé à grand-chose, il ouvre sa boîte aux lettres que l’on pourrait largement rebaptiser boîtes aux factures car depuis que tout le monde utilise les e-mails, il est évident que l’on ne reçoit plus vraiment des courriers à part des factures. Les nouvelles ne sont pas bonnes. Il sort sa calculatrice (made in Taïwan) pour faire ses comptes et savoir exactement combien il lui reste pour finir le mois.

Cela ne l’empêche pas de grignoter quelques fraises (d’Espagne, pourries de pesticides jusqu’au trognon bien qu’une fraise n’ait pas de trognon) en contemplant sa situation financière de plus en plus désespérée. Il les a achetées à la supérette du coin, en payant à la caisse automatique et en « bipant » lui-même ses articles car cela va plus vite et fait gagner du temps (alors qu’avant, les caissières, au moins, avaient un travail).

Pour se changer un peu les idées, il allume sa télé écran tout plat dernier cri acheté du temps où il avait encore un travail et fabriquée par l’usine Panasonic au Japon, une usine de 13 hectares, fabricant pour 2 milliards de dollars d’écrans plats chaque mois avec uniquement 14 salariés…

C’est l’heure du JT. Le nouveau ministre du Travail (celui qui s’occupe des chômeurs) vient de promettre qu’il maintiendrait le chômage sous la barre des 10 % alors que l’on est à 9,1 % (enfin officiellement). Il faut dire que l’abruti précédent pensait pouvoir le faire baisser et inverser la courbe. Il a tellement bien bossé qu’il a eu une promotion et de ministre des Chômeurs, il est devenu ministre des Finances publiques.
Au moins, celui-là affiche des ambitions moins démesurées… il se contentera de faire monter le chômage moins vite.

Claire Chazal explique que la reprise économique est là et que les prévisions pour l’année prochaine montrent une nette accélération de la croissance… et pourtant pour lui, pas un seul boulot, pas même un entretien. Il prend un anxiolytique (remboursé par la sécu et fabriqué en Inde dans les nouvelles usines à génériques low-cost) histoire de mieux dormir.

Il enfile son pyjama (fabriqué en Tunisie), vérifie son réveil (toujours japonais), éteint sa lampe de chevet (coréenne) et se roule sans couette (fabriquée au Maroc).

L’anxiolytique fait son effet et ses paupières sont lourdes, surtout qu’il n’a pas hésité à se boire une petite bouteille de vin (chilien), le sommeil le guette.

Jean Dupont n’a jamais été très brillant dans le maniement des concepts économiques, il ne comprend donc pas très bien la situation ni vraiment pourquoi il y a une crise. Lui qui voulait un i-Pad (fabriqué en Chine par une entreprise sud-coréenne pour un donneur d’ordre américain), il devra attendre, et avant de fermer les yeux, paisiblement, il a juste le temps de se demander une nouvelle fois, pourquoi, ici, en France, il n’arrive toujours pas à trouver de travail.

Demain, en France, comme en Grèce, nous serons tous des Jean Dupont.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement http://www.lecontrarien.com.

Message à tous nos camarades lecteurs contrariens, suite à un changement de serveur pour le site du Contrarien.com c’est la « chienlit » technique!! Merci pour votre compréhension et votre bienveillance pour les problèmes que vous rencontreriez et qui seront réglés rapidement.

 

Les demandes RSA explosent

Une très mauvaise nouvelle qui matérialise, hélas, particulièrement bien le processus massif de paupérisation en cours dans notre pays. En effet, cet article de 20 Minutes nous apprend que les conseillers généraux de l’Ille-et-Vilaine ont dû voter une « nouvelle rallonge budgétaire pour faire face aux demandes toujours plus nombreuses de revenu de solidarité active (RSA)…. read more.

 

Ameublement : Fly, Atlas et Crozatier en procédure de sauvegarde

C’est encore une fois une très mauvaise nouvelle pour l’emploi en France. Comme nous l’apprend cet article de France Info, « le groupe Mobilier Européen, propriétaire des enseignes Fly, Atlas et Crozatier, a obtenu mercredi l’autorisation de réorganiser ses activités par le biais d’une procédure de sauvegarde. Les ventes de meubles sont en baisse et la… read more.

 

Alstom fournira le premier système de tramway clés en main du Qatar

PARIS, 23 juin – Alstom a été choisi par Qatar Railways Company (QRAIL) pour la fourniture d’un système de tramway pour un réseau de 4 lignes destiné à la ville de Lusail, au nord de Doha, capital du Qatar, a annoncé lundi ce groupe français de transports et d’énergie. Un contrat portant sur cette fourniture a… read more.

 

Belgique : les tuiles budgétaires s’amoncellent à tous les étages

En Belgique, rien ne va plus sur le front économique comme nous l’apprend cet article de la RTBF et l’humour belge n’a rien à envier à l’humour français puisqu’ici comme là-bas, tout est question de … « trajectoire » !! Charles SANNAT « Que la situation économique globale ne soit pas des plus florissantes, ce n’est pas une… read more.

 

La Chine lance un programme de « logement contre pension »

BEIJING, 23 juin – La Chine va lancer le mois prochain un programme controversé de « logement contre pension » pour les personnes âgées dans quatre villes, le pays cherchant une alternative pour s’adapter à la pression croissante d’une population vieillissante, a annoncé la Commission de contrôle des assurances de Chine (CCAC). À partir du 1er juillet, Beijing, Shanghai,… read more.

 

Chine : le gouvernement central s’efforce d’atteindre l’objectif fiscal de 2014

BEIJING, 24 juin – La Chine pourrait avoir à se battre pour atteindre l’objectif de recettes fiscales de cette année, a annoncé mardi le ministère chinois des Finances. Les finances centrales ont perçu 2 900 milliards de yuans (472 milliards de dollars) entre janvier et mai, soit une hausse de 6,3 % sur une base annuelle… read more.

 

Progrès démocratique… le rayon antimanifestation

Un grand pas pour le maintien de l’ordre et un immense recul pour la démocratie. Ne nous méprenons pas, il ne s’agit pas de favoriser la « chienlit » mais n’oublions pas que l’idée de contre-pouvoir est indispensable à toute démocratie et à toute liberté. Si les États disposent de moyens de masse non-létaux pour réprimer, ils… read more.

 

 

« Les USA en récession de 3 % ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Il y a quelques jours, dans l’édito du Contrarien Matin, j’attirais votre attention sur le fait que toutes les prévisions économiques étaient fausses. Pas fausses uniquement par erreur d’appréciation mais bien par une volonté manifeste des autorités politico-économiques de contrôler au mieux les anticipations des agents économiques.

L’idée c’est évidemment d’afficher un optimisme à toute épreuve pour chaque trimestre prochain ou pour chaque année suivante.

Vous trouverez en bas de page le lien pour relire cet article.

Bref, le problème de ces prévisions et de ces statistiques c’est qu’à un moment ou à un autre vous êtes obligés de faire des « révisions », c’est-à-dire des corrections dans les chiffres publiés (qui sont là pour remonter le moral au cric des investisseurs et déclencher aussi bien l’investissement des entreprises que la consommation des ménages).

Ainsi, la croissance du premier trimestre aux États-Unis vient d’être calculée pour la troisième fois et au dernier pointage, les USA connaissent une récession de presque 3 % de leur PIB, ce qui n’est pas négligeable vous en conviendrez.

États-Unis : l’économie subit sa plus forte contraction depuis 5 ans

Ainsi notre AFP nationale nous apprend aujourd’hui à travers une dépêche lénifiante que finalement « le produit intérieur brut (PIB) américain a plongé de 2,9 % en rythme annualisé entre janvier et mars, en données corrigées des variations saisonnières, alors que les analystes tablaient sur un recul plus modeste de 1,8 % »… Sauf que, en réalité, les premières prévisions d’estimation n’attendaient que 0,5 % de baisse du PIB, puis elles sont passées à 1 % (on parle des estimations et des prévisions)… Ce sont ces estimations qui forment ce que l’on appelle le « consensus ». Du coup, tous les spécialistes s’attendent doctement à la même prévision… Alors soit ils sont déçus ensemble et dans ce cas on explique « baisse surprise de la statistique machin », soit ils sont contents ensemble et dans ce cas vous avez des gros titres du type « chiffre bidule bien meilleur qu’attendu ».

Ce cirque dure depuis des années, il est totalement faux et inutile mais semble justifier l’occupation de quelques centaines de milliers de spécialistes grassement rémunérés à travers le monde, tout le monde étant ainsi content.

Alors l’AFP nous explique que « bouhhh » mauvais chiffre (difficile de dire l’inverse), mais l’Agence France Propagande n’a plus pour objet de vous informer mais encore une fois de vous rassurer afin que vous consommiez, que vous empruntiez, que vous investissiez, etc., raison pour laquelle l’AFP précise immédiatement que : « Mais elle ne traduit toutefois pas un retour en récession, qui se définit techniquement par deux trimestres consécutifs de contraction du PIB. »

Vous noterez la perfidie (intelligente, roublarde et codée) du rédacteur de l’AFP qui fait son travail (être « optimiste même quand il faut avoir peur ») mais glisse quelques petits messages subliminaux comme le « se définit techniquement » pour la récession. C’est évidemment très insolent de sa part que d’insister sur l’aspect technique de la définition d’une récession… cela me rappelle « les heures les plus sombres de l’histoire »… de la Pravda !

D’ailleurs, le pauvre journaliste de l’AFP, surveillé par son commissaire politique et un colt 45 (de fabrication américaine) sur la tempe mais officiellement parfaitement libre d’écrire son texte comme il l’entend, insiste en disant « un tel scénario ne semble d’ailleurs pas se dessiner, la Banque centrale américaine (FED) tablant sur un net rebond de l’activité au deuxième trimestre »…

Mais même sous la menace, là encore, il est très fort pour nous dire la vérité en la cachant. Car il dit que c’est la FED qui « table » (sous-entendu comme à chaque fois) sur un net rebond de l’activité. Promis, demain ça ira mieux, fable que l’on nous vend depuis maintenant quoi… environ 40 ans !

Hélas, un peu plus loin, notre auteur craque sous l’amicale pression du canon froid que l’on appuie un peu plus fort sur sa tempe. Il craque et… il nous parle du froid. Ha, quelle blague ce froid aux USA alors que cela aurait dû au moins faire augmenter les dépenses de chauffage et les ventes de doudounes (ce qui n’a pas été le cas)…

« L’hiver particulièrement rigoureux au début de l’année a affecté la quasi-totalité des secteurs de l’économie, selon les données publiées par le ministère… » Mais il prend grand soin de ne pas se mouiller. Ce n’est pas lui qui le dit, ce sont les données (comprendre « bidons ») publiées par le ministère !

Bon, je vous passe le reste de la dépêche car tout est à l’avenant. Les chiffres sont mauvais tout simplement parce que la crise économique mondiale que nous traversons est loin, très loin d’être endiguée et qu’en réalité, c’est le système entier qui est porté à bout de bras depuis plus de 7 ans maintenant.

Reprenons les faits, les USA sont en récession de 3 % mais ce n’est pas grave car le trimestre prochain nous verrons ce que nous verrons ! Alors certes, la croissance sera sans doute excellente, puis révisée progressivement en baisse pour être moins bonne tout en restant positive, et à la fin tout est tellement opaque que plus personne n’analyse rien et se contente, comme l’AFP, de reprendre en boucle les mantras gouvernementaux.

Rien ne s’arrangera par magie, et rien ne redeviendra comme avant. Il n’y a que François Hollande qui attend encore désespérément que tournent les vents et le retour de la sainte croissance.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement http://www.lecontrarien.com.

Dépêche AFP sur la non-récession américaine de -3 % de baisse du PIB…

Article du Contrarien à lire sans modération sur la véracité plus que douteuse des « prévisions » économiques ici

 

Rapport : Quelle France dans 10 ans !

Voici un rapport aux conclusions plus que conventionnelles et plaidant avant tout pour une intégration encore plus forte de la France dans la mondialisation. Ce n’est pas en faisant encore plus de ce qui ne marche pas que cela fonctionnera mieux… Charles SANNAT France strategie rapport_final_23062014 from lesechos2

 

France : reprise de la croissance (molle) prévue au 2e semestre 2014 (Insee)

PARIS, 25 juin – La croissance devrait redémarrer en France dès le second trimestre 2014, avec une reprise de l’investissement et une hausse du pouvoir d’achat, a indiqué le ministère de l’Économie en s’appuyant sur une note de conjoncture publiée mercredi par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). « D’après l’Insee, après un… read more.

 

Enfin… le gouvernement revient sur la la ALUR de Cécile Duflop !

Enfin… le gouvernement revient sur cette stupide loi ALUR qui a eu pour effet parfaitement prévisible et prévu – puisque nous en parlons depuis des mois dans le Contrarien Matin – de bloquer le marché immobilier et de geler les investissements notamment dans le locatif. Enfin pragmatique, le gouvernement Valls tente de reprendre la main sur ce… read more.

 

L’or allemand est finalement bien en sécurité aux USA

Alors qu’en France nous nous couchons face aux USA aussi bien dans l’affaire Alstom que dans le dossier BNP Paribas, en Allemagne c’est loin, très loin d’être mieux puisque finalement, les Allemands considèrent que leur or est bien à l’abri dans les coffres américains et qu’il n’est plus vraiment nécessaire de le rapatrier. Logique puisqu’il… read more.

 

Le niveau de la dette reste préoccupant dans les pays développés (Roland Berger)

BRUXELLES, 24 juin – La conjoncture économique mondiale continue de s’améliorer en 2014, mais le niveau de la dette reste préoccupant dans les pays développés, selon un communiqué rendu public mardi par le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger sur des indicateurs économiques importants pour l’année en cours et des prévisions pour les suivantes. De… read more.

 

Comprendre la crise grâce à la « fable de Jean Dupont » !!

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens ! Il ne s’est pas passé grand-chose aujourd’hui sur le front économique. Enfin si, plein de choses en réalité mais rien de vraiment essentiel. Je profite donc de ce calme relatif pour vous raconter la petite histoire de Jean Dupont, et à travers cette petite fable, c’est évidemment l’histoire… read more.