La Multinationale Américaine des Drogues


  claudia-pacheco-2
Auteur : De Souza Pacheco Cláudia Bernhardt (Cláudia S. Pacheco)
Ouvrage : La Multinationale Américaine des Drogues Comment la CIA et le pouvoir économique exercent un contrôle mental au moyen de la drogue et tout ce que vous avez besoin de savoir pour vous défendre contre ce danger DOSSIER Société de Trilogie Analytique PSYCHANALYSE INTEGRALE France • Angleterre • Suéde • Finlande • Portugal • Brésil
Année : 2001

«Je consacre ce dossier à toutes les personnes qui ont
donné leur vie pour le combat contre la corruption,
ainsi qu’aux enfants qui méritent d’avoir une vie meilleure
que celle que la société leur offre>>.

Clâudla Pacheco

«Les multinationales des drogues sont
comme des fantômes qui ne se montrent pas
à la lumière de la vérité – elles se masquent,
se cachent aux yeux du peuple et agissent dans
l’ombre, par derrière, baillonnant les journalistes
pour qu’ils ne les dénoncent pas.>>

Prologue
Chers Amis:
Nous devons mettre en garde les peuples de France, d’Angleterre, de
Scandinavie, du Portugal et de toutes les régions du globe, au sujet du danger
qui tourne autour de leurs foyers, en ce qui concerne les trafiquants
de drogue.
Ces criminels, d’une très haute dangerosité, s’infiltrent dans les communautés
et organes de gouvernement, dans la justice. la police, les églises,
les écoles, les entreprises et, principalement, dans les postes de pouvoir
économique et pouvoir public. Mettre en garde aussi sur le fait qu’ils sont
beaucoup plus dangereux que les drogues qu’ils distribuent.
Ce sont les psychotiques et les psychopathes décrits dans le livre La Libération
des Peuples – La Pathologie du Pouvoir (de Keppe, Padleco et
autres auteurs) qui agissent comme des démons détruisant la civilisation.
Ils agissent, s’insinuent, mentent, corrompent, menacent, attaquent, tuent,
mutilent des enfants, des jeunes, des adultes intelligents et productifs, des
scientistes et des artistes – ils broient les êtres humains dans la machine
à faire de l’argent appelée – le trafic des drogues.
Ils tuent de plusieurs façons :
a) à travers les drogues qu’ils vendent;
b) par «l’assèchement>> de l’économie des nations; c’est-à-dire. qu’ils sucent
tout l’argent qui se trouve aux mains du peuple, liquidant de la sorte
la production constructive d’une nation, puisqu’ils retirent la richesse
(le capital), pour la retenir dans leurs énormes fortunes privées;
c) assassinant tous ceux qui s’opposent à leur marche effrénée et déterminée
de destruction.
Ces individus ne sont pas seulement un problème pour la police, pour
les juges et les procureurs généraux, ils sont notre problème : ils sont le·
problème du peuple :
a) premièrement, parce que beaucoup de juges, de policiers et de procureurs
sont déjà corrompus et sont entrés dans la machine millionnaire
de mort, favorisant les trafiquants dans leur travail;
b) deuxièmement, parce que s’ils résistent à la tentation de la corruption,
ils retombent dans le problème de la peur. Ils ont peur d’être assassinés
ou de voir leurs familles décimées, dans le cas où ils s’opposeraient aux
criminels;

c) troisièmement, parce que la lutte est disproportionnée :
Il y a beaucoup plus de personnes impliquées dans le trafic des drogues,
avec tout le pouvoir dans leurs mains, ainsi que toute une structure organisée
pour l’attaque (ce sont des forteresses bien armées). Ils sont devenus
de puissants gouvernements marginaux , qui sont en train de
détruire les vrais gouvernements.
2. Il y a beaucoup plus d’individus dépendants de la drogue, qui sont même
capables de tuer pour pouvoir l’acquérir;
3. que le petit groupe d’individus qui, héroïquement donnent leurs vies pour
l’éradication de ce mal.
Pour cette raison Keppe et Pacheco ont été attaqués aux Etats-Unis et
au Brésil, et ont souffert des persécutions et des sabotages de la part de
groupes secrets infiltrés partout dans les pays où il y a des sièges de la So-
ciété Internationale de Trilogie Analytique.
n’est nécessaire que le peuple, l’individu «ignorant>>. le père et la mère
de famille, le (la) frère (soeur), le (la) fils (fille), le (la) petit(e) ami(e),
le(la) mari (femme). qui vit le drame de la toxicomanie, même sans le désirer,
ou qui ne le vit pas encore, mais qui craint d’être à tout moment atteint
par ce problème- aide cette petite armée d’individus courageux et
idéalistes, qui aiment la vie et qui espèrent encore voir naître une humanité
meilleure.
La responsabilité pour l’avenir de l’humanité est dans les mains de tous
les êtres humains – du peuple – et non de leurs gouvernements.
Plusieurs gouvernements sont déjà contaminés par ce problème et il est
nécessaire que les populations se réveillent à cette réalité. La situation est
grave – le mal est déjà allé trop loin et, même les gouvernements honnêtes
qui sont maintenant disposés à mener cette guerre, ne pourront plus
abattre l’ennemi tout seuls.
Y compris- et ce qui est le plus important- c’est justement dans la
structure du pouvoir – public et économique – que les plus grands assassins
des drogues s’infiltrent pour former les maffia millionnaires modernes
: les Multinationales de la Drogue.
Le problème est plus difficile qu’il ne parait il est la pointe d’un «iceberg•
gigantesque, car les multinationales des drogues sont comme des fantômes
qui ne se montrent pas à la lumière de la vérité – elles se masquent, se
cachent aux yeux du peuple et agissent dans l’ombre, par derrière,
baîllonnant les journalistes pour qu’ils ne les dénoncent pas.
Si nous pouvions les désigner par un synonyme, l’idéal serait : ce sont
des démons.

La multinationale américaine des drogues

Un autre point d’une extrême importance est que le monde paraît être
endormi devant le grand dragon des drogues qui agit aux Etats-Unis et à
travers ce pays.

suite…

https://mega.co.nz/#!XU0xAC6C!0l7c-fYcq3DqpZStlXutU_Z98L_rHi68pRn3BAwMAlY