GÉRONIMO LE MARTYR DU FORT DES VINGT-QUATRE-HEURES A ALGER.


 

Auteur : Adrien Berbrugger

Ouvrage : Geronimo, le martyr du Fort des vingt quatre heures à Alger

Année : 1859

APPROBATIONS.

NOUS, LOUIS-ANTOINE-AUGUSTIN Par Miséricorde
de Dieu et la grâce du Saint-Siège Apostolique. Evêque d’Alger,
Comte Romain, ,Assistant pontifical, etc., Commandeur de la Légions
d’Honneur de l’Ordre des SS. Maurice et Lazare.
Avons examiné attentivement l’opuscule Géronimo le Martyr
du Fort des Vingt-Quatre Heures et considérant qu’au fond, l’auteur
n’a fait que lire et traduire en français le récit d’Haedo ; que comme
préambule, comme dans le titre de son opus le titre de martyr à
Géronimo, il emploie cette expression, comme il nous l’a expressément
déclaré, sans préjudice de l’autorité de I’ Église catholique
à qui seule appartient le droit de déclarer ceux des vrais martyrs et
de les proposer à la vénération des fidèles, nous avons autorisé et
autorisons l’édition et la publication de cet opuscule, comme nous
le faisons pour aucun fait qui ne soit de notoriété publique.
Alger, le 9 janvier 185’.

Louis Antoine AUGUSTE
Evêque d’Alger

Par Mandement
A. Ancelin Ch.
Secrétaire-Général Episcopal

Nous, Evêque d’Alger, approuvons la publication de l’opuscule
intitulé : Geronimo, le martyr du Fort des Vingt-Quatre-Heures,
à Alger, par M. A. Berbrugger.
Saint-Eugène, près d’Alger, le 1er mai 1859.
LOUIS-ANTOINE-AUGUSTE
Evêque d’Alger.

INTRODUCTION.
La découverte du corps de Géronimo, enterré
vivant, il y a près de trois siècles, dans une
des murailles du fort des Vingt-Quatre-Heures,
a produit une émotion profonde dans la population
algérienne. C’est donc répondre à un sentiment
général que de réunir et publier tout ce
qui se rattache à un évènement si touchant en
lui-même. Avec cette pensée en vue, je n’ai rien
négligé pour mettre sous les yeux du lecteur
tous les faits qui peuvent élucider la question
d’identité entre le squelette trouvé le 27 décembre
1853, dans le saillant nord-ouest du fort des
Vingt-Quatre-heures, et Géronimo martyrisé à
cet endroit même, le 18 septembre 1569.

Cette brochure se divise en trois parties :
1° Détails sur la découverte du corps de
Géronimo ;
2° Biographie du martyr Géronimo, traduite
d’Haedo, avec le texte espagnol en regard ;
3° Appendice contenant des pièces à l’appui
ou des notes explicatives.
Cette publication étant une oeuvre toute
personnelle, j’en revendique la responsabilité
exclusive devant le tribunal de la critique.
A. BERBRUGGER.

P. S. DE LA 2e ÉDITION. — Il y a longtemps que la
brochure sur Géronimo, que nous réimprimons aujourd’hui,
manque dans le commerce. Diverses circonstances indépendantes
de la volonté de l’auteur, en avaient empêché
la réimpression. On s’est contenté de donner en appendice
dans cette 2e édition, les documents d’une nature technique
et qu’il est désormais inutile de reproduire in extenso ; mais,
en compensation, on l’a enrichie de notes importantes et de
nature à ajouter à l’authenticité des faits ou à augmenter
l’intérêt qui s’y rattache.
Alger, le 6 mai 1859.
A. BERBRUGGER.

I
DÉCOUVERTE DU CORPS DE GERONIMO.

suite…

https://mega.co.nz/#!CNlRXIKJ!IWkEmZ3vlJC0sTQDN1V57dkssZUi6YvJGFmlaVyF61I