Codex Sanitas – Le Code Santé


 

 

CODEX SANITAS (Le Code Santé), 1ère édition, 2011, 640 pages

noté par RENÉ LEFORT

http://www.peupleconscient.com/editionsinterdites/codexsanitas/index.html

La « Bible » de la Santé

Le mode d’emploi pour atteindre et maintenir une
Santé parfaite

À tous ceux et celles qui s’intéressent
au fonctionnement biologique naturel
originel de notre espèce.

J’aimerais inciter une ère nouvelle,
où l’Être humain soit instruit
des préceptes essentiels
lui permettant
de vivre une parfaite santé,
libre et créateur.

Je remercie mon libraire,
Jacques Viau,
pour m’avoir inspiré ce titre
et motivé à en faire l’écriture.
Pendant plusieurs années,
il m’a permis de découvrir
de nombreux de livres intéressants.

NOTE DE L’AUTEUR
La gestation de cet ouvrage ne fut ni facile, ni difficile ou
pénible. Elle fut tout simplement naturelle.
Il y eut bien entendu nombre de surprises, d’inspirations et
plusieurs éclats de rire. L’ensemble ne fut absolument pas prévu et
l’évolution vit sa transformation être graduelle.
L’idée de départ était de rassembler l’ensemble des lois qui
régissent une vie saine. Mais le recueil se limita alors à deux pages!
Quelle déception il en fut pour un écrivain. Loin d’être le syndrome,
il n’y avait rien de plus à secouer pour faire tomber les mots sur
les pages blanches. Et c’est peut-être l’épouvante d’un éclair qui
insufflait le tracé de ce récit. Et cet éclair éblouissant me foudroya
et m’arracha des balancements d’un hamac tropical.
La rédaction fut un exercice des plus surprenant. Une fois la
structure assurée, il suffisait d’accorder quelques journées à reconnaître
l’écriture. Puis, les journées s’allongèrent en mois.
L’écrivailleur fut animé d’un souffle créateur suscitant l’honneur
d’un élu. L’imprimante ne se lassa pas de cracher brouillon
après brouillon. La pièce fut vite tapissée de feuilles froissées
d’amendements.
La tournure prit rapidement un ton frondeur, le temps semblait
presser. L’illumination résultait de l’imposition sans cesse croissante
de la souffrance de la misère humaine.
Les oiseaux voisins distribuaient librement des baisers de
vocalises. Pourquoi n’en est-il pas ainsi de l’humain?
Quels sont les empêchements de l’Homme à prendre son envol?
À briser ses chaînes, à fracasser les frontières? Serait-il possible
de le secouer dans sa léthargie, dans sa soumission passive? Si seulement
une poignée pouvait le faire, question de ne plus être seul…
Une nouvelle pièce de théâtre vous est proposée et elle n’est
en rien comparable aux tragédies des siècles derniers.
Merci de considérer les clefs ici étalées.
À une latitude de 7º, le 07/07/07.

AVERTISSEMENT
La première partie de l’ouvrage pourra sembler une longue
diatribe contre la médecine. Je crois que les habitants de cette planète
sont à présent prêts à lire ce factum pharmaceutique.
Il est totalement absurde de menacer la survie de notre civilisation
simplement dans un but mercantile. Les outils de publicité et
de contrôle de la pensée sont de plus en plus performants. Il est de
plus en plus difficile de résister à consommer irrationnellement. Et il
le sera de plus en plus chaque jour.
En exploitant les phobies humaines face à la maladie et à
la douleur, une industrie a pris le contrôle mondial de la finance.
Depuis la distribution de titre de « docteur » aux charcutiers qui
pratiquaient sur les cadavres humains, la nomenclature médicale ne
cesse de « s’enrichir » de maladies. Chaque maladie rapporte des
millions, des milliards de dollars même, tout dépend de la nocivité
qu’on lui publicise.
Mais, les maladies ne sont que des excuses inventées pour vous
forcer à acheter des drogues. Les fabricants de drogues ont besoin des
médecins pour faire peur au monde et pour distribuer leurs poisons.
Les médecins ne sont que des représentants en commerce. Leur
éducation (dressage) fut longue et coûteuse, mais partielle et falsifiée.
Puis, ils doivent promettre allégeance aux médicaments. Les docteurs
en médecine sont interdits de prescrire une journée de jeûne, un bain
de vapeur ou d’utiliser une plante médicinale! Pourtant, cela faisait
partie des traitements d’Hippocrate, dit le père de la Médecine!
La consommation intensive de médicaments depuis 100 ans
doit cesser, c’est l’espèce humaine qui en est menacée. Le système
digestif des humains est de plus en plus délabré et sa vitalité minée.
Tout cela par le plus lucratif des commerces, celui de poisons (vantés
indispensables), imposés par des charlatans sans moralité.
L’industrie alimentaire s’ingénie à inventer de nouvelles molécules
(pour optimiser les profits), toutes plus indigestes et nocives
les unes que les autres. La Nature n’avait pas prévu l’utilisation de
ces molécules par un organisme. Nos millions de dépotoirs urbains
sont en train de produire des milliards de nouveaux microbes…

AVANT-PROPOS
Je vous avertis, les préliminaires seront longs. Je suis un jouisseur.
Si vous avez vraiment acheté ce livre pour découvrir le CODE
SANTÉ, vous ne serez pas déçu, et il se trouve en pages 606 et 607.
Eh oui, que deux pages! La Nature n’en avait pas besoin de plus. Et
Dieu ne savait écrire alors. Mais puisque le félon d’humain a voulu
tricher la donne, je me devais de tenter de racheter ses fautes. Je
force donc les confessions durant les 320 premières pages. Puis, à
grand regret, l’Homme s’étant tellement éloigné de son instinct, il
a fallu réécrire un CODE SANTÉ MODERNE adapté à ce 21e siècle.
Là, vous ne serez pas déçu non plus, celui-là fait plus de 175 pages,
suivies de 47 pages pour expliquer plus de 200 symptômes.
J’ai insisté auprès de l’éditeur qu’aucune censure ne sera tolérée.
J’assume l’entière responsabilité des propos publiés dans cet
ouvrage. Je n’ai pas été appelé à écrire ce livre pour satisfaire les
momies de l’Académie française, et je ne veux pas rendre non plus
leurs nombreux apéritifs amers.
Ce Codex s’adresse à tout le monde, à tous ceux et celles qui
en ont marre des rots acides, des migraines et des douleurs corporelles.
Le corps humain est pour moi une oeuvre d’art ambulante,
une symphonie matérialisée. Il ne m’est pas toujours facile d’accepter
les difformités corporelles, spécialement des corps féminins,
alors que l’Harmonie est à la portée de tous.
L’existence sur Terre peut être un vrai Bonheur. Il suffit de respecter
les Règles. Non pas les lois des Dirigeants, mais les Lois de la
Nature. Peu importe votre état, votre situation actuelle, vous pouvez
transcender et entreprendre la Quête de la Liberté.
Vous aurez dans cet ouvrage tous les outils pour vous libérer
de n’importe quelle prison dans laquelle vous vous êtes empêtrés.
Que ce soit une maladie, une relation, un travail.
Il n’en tient alors qu’à VOUS de prendre en main votre vie,
d’accepter l’entière responsabilité de votre existence.
Tout ce que vous désirez est possible. La matérialisation de
vos désirs, de vos souhaits, de vos rêves, dépend de la quantité
d’Énergie disponible pour attirer, diriger les molécules nécessaires.

Cet ouvrage n’est pas une finalité. Il sera en constante évolution.
Les mises à jour seront disponibles sur un site web où vous
pourrez en être informés si vous avez la bienséance de vous inscrire.
Votre participation est même sollicitée. Je n’ai pas eu la possibilité
de faire le tour du monde et découvrir tous les malaises, ni
toutes les solutions. Alors, de grâce, rendez-vous utiles en partageant
vos connaissances qui sont en harmonie avec l’Énergie vitale,
l’unique Pouvoir guérisseur.
La publication de témoignages est également prévue. Votre
expérience à vivre les connaissances ici partagées est plus que bienvenue.
L’être humain a besoin de preuves pour se convaincre…
Par la prise en main de votre réalité, de votre corps, vous serez
une preuve vivante que nous, les habitants de cette planète, avons le
bon bout du bâton, et que nous pouvons déterminer la joute à jouer
et établir les règles. Je peux même vous assurer que vous pourrez
matérialiser autant d’argent dont vous avez besoin pour réaliser vos
rêves divins, simplement en partageant ces informations.
Vous avez tous bien autres choses à faire que de vous laisser
mourir, découragés par la pauvreté ou la maladie, par la peur du
grand âge, ou encore, par l’ennui d’une existence sans joie. Tout cela
est inévitable lorsque vous êtes débordant d’Énergie! Peu importe
votre âge, vos connaissances, vous demeurez en friches. Ce que
vous avez réalisé jusqu’à présent ne servira certainement que de
compost. À vous de planter de nouvelles graines, d’avoir une nouvelle
vision de la Vie, et en premier, de ce qu’est la Santé.
Si l’éléphant mastodonte que vous êtes, n’essaie même plus
de rompre la corde maigrelette qui le relie au petit poteau, j’aimerais
vous montrez comme devenir une souris capable de la gruger,
même si c’est un gros câble. On vous a programmé depuis votre
plus tendre enfance à la soumission. Vous avez tenté maintes fois
de rompre les ficelles et vous n’en étiez pas capable. Mais la faute
ne doit pas être imputée aux ficelles, ni à ceux qui les utilisent pour
vous garder prisonniers. C’est simplement votre ignorance dans
la texture des ficelles et de leur point d’ancrage. Cet ouvrage a la
prétention de vous en informer de façon élaborée.

Il est difficile de ne pas se faire prendre par la médecine du
Pouvoir. Le corps médical ne tolère pas la mise en cause de l’exercice
de cette souveraineté acquise, semble-t-il de droit divin. Il est
tout à fait normal que cette corporation résiste à la résolution de
son histoire. Au fil des siècles, le médecin s’est imposé de plus en
plus. Son « art » s’exerçait à compenser les souffrances relationnelles
des classes dominantes. La tactique première de la caste des
médecins fut de dénier les femmes et les mères de leurs qualités de
soin. Ensuite, vantant leurs exploits dignes des pires bouchers, ils se
sont couverts d’honneurs. C’est surtout au 19e siècle que la médecine
débute largement son emprise. Le développement rapide de
l’industrialisation provoqua l’exploitation forcenée de l’homme, le
forçant à travailler dans des conditions atroces. Le corps malmené,
abusé, était en plus nourri par une alimentation elle aussi, de plus
en plus industrielle. Les maladies foisonnent, et les charlatans de
la santé en profitent pour s’imposer, par la pratique de prescription
d’ordonnances, promises salvatrices. Leur règne a assez duré.
Je vous avertis, il y a de nombreuses attaques contre le corps
médical. J’ai rencontré tellement de spécialistes de la santé malheureux,
malades, fumeurs, drogués, stressés… et prisonniers d’un
système. Ils sont tous dans un bocal dont ils ne peuvent imaginer
l’évasion. Puisse ce recueil leur insuffler la volonté d’une certaine
révolte. Tous les docteurs ont tous besoin d’une certaine révolution
dans leur existence stressante.
À toutes les autorités visées dans ce livre, je n’ai d’autre chose
à vous dire que vous êtes tous mortels, peu importe votre richesse.
Vous n’apporterez rien en terre à votre mort. Et vous léguerez beaucoup
de problèmes à vos successeurs, dont vos chers enfants, que
vous avez tenté par tous les moyens de bien dresser. Votre âme est
tachée, que vous le croyiez ou non. Lorsque les multiples scandales
éclateront, les dénonciations de vos actions nocives vous affecteront,
peu importe où vous vous situez dans l’astral. Vous avez
condamné toute votre descendance au nom de la richesse et du
pouvoir. Honte sur vous. La Loi Divine veut que vous souffriez autant
que vous avez fait souffrir. AMEN. Ainsi soit-il. Réjouissez-vous!
Réjouissons-nous!

Introduction
L’homéostasie est l’axiome de tous les organismes vivants.
Pour assurer la pérennité d’une espèce saine et pour préserver son
intégrité, chaque individu doit évoluer en maintenant ses différents
paramètres physiologiques en équilibre. L’être humain est le seul
organisme à utiliser l’artifice culinaire (la cuisson, les mélanges,
les transformations mécaniques, etc.). Ce faisant, il consomme
inévitablement des aliments qui lui sont nuisibles, car non prévus
pour nourrir l’espèce. L’industrialisation alimentaire est jeune dans
notre Histoire (environ 150 ans). Si la tendance se maintient, c’est
l’espèce tout entière qui sera obligatoirement éliminée à plus ou
moins long terme. Il y a eu plusieurs révolutions purificatrices naturelles
sur cette planète (catastrophes naturelles, épidémies…), et
nous ne serons jamais en mesure d’en éviter une prochaine. Et plus
l’intoxication des peuples est grande, plus la crise sera importante
et meurtrière.
Nous allons donc dans une première partie, nous pencher sur
nos éloignements des Lois de la Nature que tous les organismes
vivants respectent instinctivement (à l’exception unique de l’être
humain). Il est important de réaliser ces multiples écarts pour en
déduire les conséquences pénibles dont souffre l’humanité.
Caméra!…
Nos ancêtres ont subi des conditions climatiques souvent
extrêmes. Des fluctuations climatiques et géologiques importantes
ont entraîné des modifications régionales de la flore et de la faune.
Plusieurs groupes de nos ancêtres se sont retrouvés isolés dans des
îlots de survie. Certains sont disparus, d’autres ont pu survivre à
des conditions extrêmes. Mais le succès ou l’échec d’adaptation fut
strictement en fonction de la nourriture présente dans un certain
rayon. Nourriture conventionnelle pour certains, mais souvent de
nouveaux aliments qui ont été imposés à leur système digestif. Ce
n’était pas nécessairement une amélioration, mais une question de
survie. Si l’Homme avait pu évoluer dans un vaste verger tropical, il
n’aurait jamais renié son instinct de frugivore…
Action!…

suite avec participation…

RÉFÉRENT  : 1204sb

http://www.peupleconscient.com/editionsinterdites/codexsanitas/index.html