L’ALIMENTATION ou la troisième médecine


 

Auteur : Docteur Jean SEIGNALET

Ouvrage : L’ALIMENTATION ou la troisième médecine

Année : 2004

Il est habituel d’opposer la médecine traditionnelle
et les médecines douces. Mais il
existe une troisième voie, souvent et profondément
efficace, représentée par une alimentation
bien choisie.

PREFACE
de la cinquième et dernière édition
par
le Professeur Henri Joyeux
chirurgien-cancérologue à la Faculté de Médecine de Montpellier
Directeur du laboratoire de Nutrition et cancérologie expérimentale depuis 1980
à l’Institut du Cancer de Montpellier

Voici cette Ve édition tant attendue que Jean Seignalet comptait publier
en 2004.
Jean me confiait, peu avant son départ, que ce serait la meilleure édition
de son oeuvre, celle qui confirmait l’union de ses intuitions, de son
immense expérience et de ses nombreuses recherches. Certains, incompétents
scientifiquement, en particulier en nutrition, se sont ridiculisés en
voulant pervertir son message, en le qualifiant d’« instincto et de crudivoriste
» parce qu ‘il déconseillait les cuissons excessives des aliments qui les
dénaturent, d’où des pathologies nombreuses et variées touchant bien des
organes cibles de l’humain. Aucun de ses nombreux collègues n’a mis en
doute ses théories et ses traitements. Bien au contraire, comme moi, ils lui
confiaient les malades que nous ne savions pas soulager.
Nous lui restons fidèle, en respectant ses volontés scientifiques au service
des malades.
D’abord nous voulons lui rendre un grand hommage, il nous laisse un
message de santé à la portée de tous en avance sur le temps qui vient.
Le Docteur Jean Seignalet nous a quitté prématurément le 13 juillet
2003. Emporté en quelques semaines par le mal implacable qu’il craignait
du fait d’antécédents anciens.
Tout jeune retraité, il allait ouvrir son cabinet médical. En toute liberté,
il voulait être au service de tous ceux qui lui faisaient confiance. Une grande
population de malades atteints de maladies chroniques souvent incurables.
Beaucoup connaissaient Jean Seignalet à travers son livre programme que
l’on peut qualifier de Traité : L’Alimentation ou la troisième médecine.
Né le 9 octobre 1936, Jean Seignalet était ancien Interne des Hôpitaux
de Montpellier, Maître de Conférences à la Faculté de Médecine, Praticien
du Centre Hospitalo-Universitaire où il dirigea le laboratoire HLA de
Montpellier de 1969 à 1999. Pionnier de la transplantation rénale en
Languedoc Roussillon et conseiller scientifique de nombreux de ses collègues
qui n’hésitaient pas à lui envoyer les cas les plus difficiles.

Auteur de 230 publications en langue française et anglaise, dont 78
internationales et de 2 livres : « Le groupage HLA en rhumatologie » édité
par Masson en 1985 et « L’alimentation ou la troisième médecine », Jean
était un puits de science. A quelques semaines de la retraite, il cherchait
encore dans les plus récentes publications internationales, les dernières
trouvailles de la recherche. Il savait distinguer les plus solides. Il était en
permanence au top de son art. Grand spécialiste de l’Immunologie, il était
aussi titré et compétent en Gastro-entérologie qu’en Rhumatologie. Son
immense culture médicale, son expérience avec les malades transplantés,
lui donna un recul suffisant pour élucider un grand nombre des mystères
sur lesquels bute encore la médecine moderne.
Depuis 1985, toutes ses recherches étaient orientées vers la nutrition :
les causes alimentaires des maladies et ce qui est devenu la nutrithérapie.
C’est en 1996 qu’il décida de publier son expérience et ses résultats pour
le grand public. Son livre sur l’Alimentation connut rapidement un franc
succès. Son tour de force est d’avoir donné aux bien portants comme aux
malades des messages scientifiques parfois complexes, parce qu ‘il voulait
être complet, pour augmenter leurs connaissances. Il a pu ainsi les aider à
comprendre les causes nutritionnelles de leurs maux. Les conseils alimentaires
qu’il donnait pouvaient être suivis d’autant plus facilement, et les
malades le tenaient au courant régulièrement des résultats souvent spectaculaires
et rapides. Cette cinquième et dernière édition de son traité énumère
115 maladies, soit 40 de plus par rapport à la 4’ édition. Dans cette
édition, il rapporte 297 cas de Polyarthrite Rhumatoïde et 46 de Sclérose
en plaques.
C’est un très grand hommage que nous voulons lui rendre, car Jean a
ouvert des voies nouvelles en thérapeutique en simplifiant ou supprimant
des traitements complexes, coûteux et inutiles. Beaucoup de ses collègues
furent surpris d’abord, puis purent vérifier que ses conseils thérapeutiques
étaient basés scientifiquement. Jean était en avance sur son temps, le plus
brillant et le plus travailleur de sa génération, un passionné de l’humain.
Qu’il soit mille fois remercié d’avoir si fortement contribué à démontrer
scientifiquement ce qu ‘Hippocrate annonçait cinq siècles avant notre
ère : « Que ton aliment soit ton médicament ».
Cette cinquième édition comporte des NOUVEAUTÉS importantes :
– des bases scientifiques concernant l’intestin grêle et son fonctionnement
de mieux en mieux connu, la place réelle de la génétique souvent
surfaite, en partant du principe qu’on ne peut rien changer. Vous comprendrez
mieux et plus encore le rôle de l’ épigénétique, c’est-à-dire la part de
l’environnement, de notre environnement (ce que nous respirons, mangeons.
..) qui modifie la génétique ;
– un chapitre spécial est consacré aux enzymes qui orientent les métabolismes
vers l’homme ou vers la femme selon son identité sexuelle. Les
mêmes phytohormones ont une action semblable aux hormones mâles chez
l’homme, aux hormones féminines chez la femme ;
– quatre chapitres nouveaux au total : celui sur les enzymes, puis sur
les maladies auto-immunes du foie et des voies biliaires, sur les maladies
dites « d’encrassage », sur le cancer (ce chapitre a été dédoublé) ;

– 91 maladies au lieu de 75 répondent positivement au régime alimentaire
que Jean Seignalet a proposé après de nombreuses années
d’étude et d’expérience ;
– il approfondit sa vision sur l’auto-immunité présentée sur un mode
simplifié à la figure 44, sur l’effet de serre et la sécurisation de l’énergie
nucléaire ;
– pour la première fois sont abordés : l’irradiation des aliments, les
effets favorables de ses orientations nutritionnelles chez les sportifs.
Il est vrai que le Régime de Jean Seignalet n’est pas facile à suivre,
qu’il peut être considéré comme contraignant, mais c’est la rigueur de
son suivi qui donne des résultats souvent inespérés. La médecine avait
tout essayé, il recommande de stopper les laitages tellement consommés
aujourd’hui en excès, de prendre le plus possible de légumes et de fruits
frais, de faire cuire les aliments à la vapeur douce, de supprimer les
céréales classiques dont le blé, et voilà que les douleurs disparaissent en
quelques jours, que les articulations sont plus souples, bref que la vie
reprend…
J’ai reçu de multiples témoignages écrits comme oraux de nombreux
malades que Jean suivait avec bienveillance et désintéressement. Le plus
bel hommage qu’un médecin puisse recevoir n’est-il pas celui de ses
malades qui ont retrouvé la Santé !
Henri JOYEUX

En Annexe de ma préface, voici la liste, elle est impressionnante, des
115 maladies observées dont 91 ont bénéficié d’améliorations importantes
et souvent décisives – dûment contrôlées – à la suite de ses conseils nutritionnels.
Il les associait toujours aux traitements de base de ces maladies
conseillés par la médecine officielle à laquelle Jean Seignalet ne s’est
jamais opposé. Il a seulement souligné la fréquence des abus thérapeutiques
et l’inutilité de poursuivre dans certains cas des traitements coûteux
et peu efficaces.
Hémopathies : Leucémies, Obésité, Surpoids, Rectocolite ulcéro-hémorragique,
Crohn, Spondylarthrite ankylosante, Colite, Colite collagène, Colite
lymphocytaire, Duodénite, Angines de l’enfant et de l’adulte, Otites de
l’enfance, Dépression nerveuse endogène, Polyarthrite rhumatoïde, Céphalées
de tension, Migraines, Schizophrénie, Autisme, Parkinson, Alzheimer, Dystonie,
Sclérose latérale amyotrophique, Hypoglycémie, Hypercholestérolémie,
Spasmophilie, Syndrôme de fatigue chronique, Sensibilité chimique multiple,
Sarcoïdose, Sapho, Behçet, Mastocytose, Diabète de type 2, Histiocytose
langerhansienne, Polypes nasosinusiens, Rhume des foins, Conjonctivite
allergique, Rhinite, Sinusite, OEdème de Quincke, Allergies, Asthme, Bronchite
chronique, Dilatation des bronches, Prurit, Acné, Psoriasis, Urticaire,
Eczéma, Gastrite, Athérosclérose, Dyspepsie, Lithiase vésiculaire, Glaucome,
Cataracte, Caries, Dentaires, Addison auto-immune, Maladie de Churg et
Strauss, Anémie de Biermer, Narcolepsie, Nodules thyroïdiens, Fibrose

pulmonaire, Idiopathie, Pancréatite aiguë, Tendinites, Sclérose en plaques,
Basedow, Thyroïdite de Hashimoto, Maladie de Lapeyronie, Gougerot-
Sjôgren, Rhumatisme psoriasique, Pseudopolyarthrite rhizomélique, ACJ
polyarticulaire, Rhumatisme palindromique, Lupus érythémateux disséminé,
Sclérodermie, Connectivites, Maladie coeliaque, Dermatite herpétiforme,
Myasthénie, Purpura thrombocytopénique idiopathique, Hépatite chronique
auto-immune, Pemphigus, Néphropathie à IgA, Psychose maniaco-dépressive,
Goutte, Arthrose, Ostéoporose, Vieillissement prématuré, Infections à
répétition, Polychondrite, Atrophiante, Wegener, Maladie de Berger, Cirrhose
biliaire primitive, Uvéite antérieure aiguë, Syndrôme de Guillain, Barre,
Vascularité, A Anca, Neuropathie périphérique idiopathique, Fibromyalgie,
Périartérite noueuse, Maladie de Horton, Arthrites réactionnelles, Maladie
de Still, Dermatomyosite, Polymyosité, Fasciite de Shulman, Cholangite
sclérosante primitive, Syndrôme des antiphospholipides, Chondrocalcinose
articulaire, Migraines, Stéatose hépatique non alcoolique, Reflux gastrooesophagien,
Syndrôme d’activation des macrophages, Cals, Syndrôme de
Goodpasture, Glomérulonéphrites, Purpura rhumatoïde.
H.J.

suite…

https://mega.co.nz/#!eYd3xTZK!HDCs1H3geFdZPvdgbHN37ZfaHqIFPz4b8c6wTq7j8z8