L’EVANGILE DU RIEN


 
Auteur : Gripari Pierre
Ouvrage : L’évangile du rien
Année : 1980

PREMIÈRE PARTIE
LA QUESTION DU MALHEUR
EST POSÉE

« De tout ce qui respire et se meut sur la
terre, il n’est rien de plus lamentable que
l’homme.»
HOMERE ; Iliade, chant XVII .

PRÉAMBULE
I – Pour quoi et pour qui

Ce livre, j’ai envie de l’écrire depuis des années.
Il n’est pas de moi, pourtant. Comme le Pedigree du vampire,
précédemment paru, c’est un recueil de textes littéraires que
j’aime, choisis pour illustrer quelques thèmes qui me sont
chers.
Le thème principal, cette fois, n’est plus la mort vue de
l’extérieur, avec les superstitions qui s’y rattachent. C’est la
mort véritable, la destruction de l’individu, avec les
conséquences que l’on peut en tirer, c’est-à-dire la sagesse. Car
je soutiens que la sagesse est par nature nihiliste, sans illusion
comme sans espérance ; qu’elle n’est jamais si bien fondée que
sur l’acceptation du néant, et le refus de tout mythe
consolateur.
De tels propos peuvent surprendre. Nous les verrons
cependant confirmés, dans les pages qui suivent, par quelques-unes
des plus hautes autorités morales, philosophiques et
religieuses de tous les temps – à commencer par la Bible !
Dès lors, il est bien évident que ce livre ne s’adresse pas à
tous. Aucun livre, d’ailleurs, ne s’adresse à tous.
Il y a des gens, je le sais, que le néant panique ; que la simple
pensée du sommeil éternel suffit à plonger dans l’angoisse ; qui
préfèrent mille fois (et ils n’y peuvent rien) croire en n’importe

quoi, envisager une très improbable résurrection des corps,
craindre un Jugement dernier ni plus ni moins inique, ni plus ni
moins absurde que les jugements des tribunaux de ce monde,
tout, plutôt que d’accepter cette simple évidence : la dissolution
de leur Moi.
Pour d’autres, dont je suis, le néant a quelque chose d’amical,
de souriant, de fraternel. Il est le repos bien gagné, le suprême
refuge, la grande Réconciliation, la Vérité… il est même la
Justice.
C’est pour eux que ceci est écrit.

2 – Les préjugés des philosophes – et les miens

suite…

http://www.histoireebook.com/index.php?post/Gripari-Pierre-L-%C3%A9vangile-du-rien