LA RÉPUBLIQUE DES CENSEURS


  Afficher l'image d'origine
Auteur : Bricmont Jean
Ouvrage : La république des censeurs
Année : 2014

Il n’y a rien d’extrême à
défendre les principes fondamentaux
de toutes les
constitutions démocratiques
et à proclamer, comme le stipule l’article 11
de la Déclaration des droits de l’homme
et du citoyen (1789) que : « La libre
communication des pensées et des
opinions est l’un des droits les plus
précieux de l’homme ». La Cour européenne
des droits de l’homme quant à
elle considère que la liberté d’expression
vaut aussi pour les opinions « qui heurtent,
choquent ou inquiètent l’État ou
une fraction de la population ». Pour le
Comité des droits de l’homme de l’ONU :
« Les lois qui criminalisent /’expression
d’opinions concernant des faits
historiques sont incompatibles avec
les obligations que le Pacte impose
aux États parties en ce qui concerne le
respect de la liberté d’opinion et de la
liberté d’expression. »
J . B.

NOTE DE L’ÉDITEUR
Les tyrans ne sont grands que parce que
nous so1nmes à genoux.
Alexis de Tocqueville
Dans le contexte du débat actuel autour de l’interdiction
des spectacles de Dieudonné, il nous a
semblé urgent de lancer un pavé dans la marc en
ouvrant les pages de CAVE CANEM à la réflexion de
Jean Bricmont sur le thème de la liberté d’ opinion.
Il ne s’agit pas ici de soutenir l’opinion de
certains, mais de s’élever contre la pensée unique
et le totalilarisme, de défendre la liberté d’expression.
Comme le stipule l’article 19 de la Déclaration
universelle des droits de l’homme (1948) : « Tout
individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression,
ce qui implique le droit de ne pas être inquiété
pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir
et de répandre, sa,ns considérations de frontières,
les informations et les idées par quelque moyen
d’expression que ce soit. »
Ouverte aux contestataires de tous pays qui se
dressent contre la tyrannie des États comme celle
des marchés, la collection CAVE CANEM aborde des
sujets divers, mais autour d’un thème immuable: la
défense de la justice et l’état de droit contre toutes
les formes de totalitarisme.

suite…

La republique des censeurs