Mak-Donald’s : Ferhat Mehenni (MAK-GPK), la trahison à 250.000 € mensuels !


 

lelibrepenseur.org

Nous avons reçu d’un lecteur, Assalass, que nous remercions chaleureusement, ce poème magnifique qu’il a lui-même composé en langue kabyle et en exclusivité pour le site lelibrepenseur.org, afin de dénoncer la mascarade de BHL et de ses suppôts internes et externes asservis au sionisme international, visant à rejouer la partition diabolique qui a déjà emporté la Libye et entraîné le chaos dans la sous-région. Que ce triste bouffon ne perde pas de vue que l’Algérie a repoussé les assauts d’envahisseurs autrement plus puissants. Les traîtres ont tous subi l’humiliation du temps et l’horrible douleur de l’exil. Ces séditieux, vils et méprisables, alliés à nos ennemis héréditaires, veulent leur livrer la terre de nos ancêtres maintes fois libérée du joug étranger, au prix du sacrifice suprême. Le peuple algérien, debout comme un seul homme, se dressera tel un rempart inexpugnable, contre la moindre velléité de division ou de surenchère. La terre algérienne sanctifiée par le martyre de ses millions d’enfants, n’est pas à vendre, ni à démembrer. Elle est une et indivisible. Elle est amazighe, musulmane et arabe. C’est le triptyque identitaire de l’Algérie et des Algériens. Le combat qui mérite d’être mené est celui qui doit viser les usurpateurs qui ont occupé par la fraude, les postes de souveraineté et qui ont failli à leur devoir et au Serment de Novembre. Le seul combat politique qui vaille d’être mené en priorité et avec engagement et abnégation est celui qui doit terrasser les assassins, les corrompus et les corrupteurs, les voleurs, les pilleurs, les traîtres à la nation algérienne. C’est seulement après avoir gagné cette bataille que l’on pourra construire sur des bases assainies, un nouvel État, un État de droit où l’égalité et l’équité ne seraient pas de vains mots et où l’ostracisme serait totalement banni, un état riche et prospère capable de développer le pays et d’assurer aux populations le bien-être et la tranquillité.

Nous en avons réalisé la traduction. (Traduction libre). Sachant que traduire, c’est trahir, nous nous sommes surtout efforcés de rendre au texte, son sens général, car nombre d’idiomes n’ont pas leur équivalent en français. Les berbérophones apprécieront la beauté du texte kabyle.

Pour finir, merci à Joe Lecorbeau pour ce dessin génial qui décrit parfaitement le personnage Ferhat Mehenni, clown qui trouve parfaitement sa place aux côtés du débile et stupide Botul.

L’ALGÉRIE APPARTIENT AUX SIENS


Au 24e jour du Ramadhan,
Ils ont mangé et bu, alors que le soleil était à peine au zénith,
Ils croyaient avoir apporté la preuve,
D’avoir ainsi conquis la liberté.

Privés de la grâce du Créateur,
Ils se croyaient imbus de la science infuse,
Mais où se mettront-ils quand sera venu le Jour de Vérité ?
Ce jour-là, seuls les vertueux trouveront une issue.

Celui qui a perdu la raison,
Est comparable au souffleur de cornemuse,
C’est avec du vent qu’il gonfle ses joues,
Renonçant à son honneur honteusement bradé.

Celui qui a suivi la voie de MAK-Donald’s,
Qui donc le stipendie ? C’est le Mossad !
Il lui ont appris comment, de Satan, inspirer ses actions,
Sa mission étant de détruire la nation.

Ayant perdu la raison et frappé de folie,
Il inventa le GPK,
Peut-être, se voit-il en zaïm,
Mais la voie de la sagesse n’est pas celle-là.

La chanteuse veut donc asseoir son règne,
En s’étant alliée aux sionistes,
Elle s’est laissé pousser la moustache de l’indignité,
Le charisme, Dieu en fait don aux combattants de la liberté.

Notre révolution a coupé le nez à ceux qui ont fumé,
Quel sera donc le châtiment de celui qui a trahi,
Ferhat, Saïd, Imoula ou Sadi, ne font qu’un,
Mais viendra le jour où ils seront rongés par le remords.

Il ont ouvert la porte à l’ennemi,
Négligeant le testament des aïeux,
Mais, par vagues successives,
Nous barrerons la route aux renégats.

De leur relation avec BHL, ils s’en félicitent,
Alors qu’ils savent parfaitement qui il est,
Quelle excuse trouveront-ils,
Devant Celui qui les maudira.

Nos ancêtres sont musulmans,
À Dieu et son Prophète, ils ont proclamé leur profession de foi,
Avec chacun de nos enfants,
Nous construirons notre Algérie chérie.

Assalass