le véritable islam est représenté par l’Émir Abdelkader, pas Daech !


lelibrepenseur.org

 

robert-fisk2

Voici le témoignage d’un Occidental de grande qualité qui connaît son sujet et qui n’a pas été lobotomisé par des milliers d’heures de télé ou par un cursus universitaire abrutissant et castrateur. Le plus grand danger qui guette l’humanité est bien l’ignorance, l’ignorance dans laquelle est baigné l’Occident tout entier qui, paradoxalement, n’a pourtant jamais aussi simplifié et rendu accessible le savoir.


Le célèbre journaliste britannique Robert Fisk a estimé que l’Émir Abdelkader est le représentant du véritable islam, et non pas les organisations terroristes comme l’État Islamique, invitant l’occident, dans un article publié jeudi 25 mai par The Independent en réaction à l’attentat de Manchester, à « penser à lui (l’Émir), maintenant plus que jamais ».

Le grand reporter spécialiste du moyen-orient est revenu sur des aspects du parcours de l’Émir Abdelkader, sa lutte contre le colonialisme français ainsi que son aide apportée aux chrétiens de le Syrie après son exil. L’article élogieux souligne la tolérance, l’humanisme et la noblesse de l’homme historique algérien et rappelle la grandeur de l’homme qui prônait un islam humaniste.

« Il est temps de se rappeler de l’Émir Abdelkader. Un musulman, soufi, cheikh, un guerrier féroce, un humaniste, un mystique, un protecteur de son peuple contre la barbarie des occidentaux et un protecteur des chrétiens contre la barbarie des musulmans », a écrit Robert Fisk.


emir abdelkader


Le texte rappelle l’épisode en 1860 en Syrie, terre d’exil de l’Émir, quand ce dernier a envoyé ses propres gardes musulmans pour protéger les chrétiens de Damas, les sauvant d’un massacre aux mains des druzes musulmans durant les violences confessionnelles de cette période. Abdelkader Ben Mouhieddine avait prononcé un discours réprimandant les musulmans pour leur traitement des chrétiens.

« Sa fureur a été exprimée en des mots qui pourraient être utilisés aujourd’hui contre les exécuteurs de la secte-califat de l’EI », a écrit M. Fisk.

Pour lui, il n’y a aucun antidote au chagrin et au deuil pour les victimes de Manchester, ainsi que tous les autres innocents tués par le terrorisme. Mais, conclut-il , « ils prouvent que l’EI ne représente pas l’islam et qu’un musulman peut mériter les honneurs du monde ».


HuffPost [Algérie]