« Comment devenir riche ? »


insolentiae.com

https://insolentiae.com/wp-content/uploads/riches-pauvres-ldv.jpg  https://i0.wp.com/www.insolentiae.com/wp-content/uploads/Trump-Warhol.png

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Votre lettre STRATÉGIES de juillet « Comment devenir riche » est en ligne et accessible dans vos espaces lecteurs ici pour vous permettre de prendre de bonnes résolutions pour la rentrée de septembre. Et là… « Hurlements »… Meuhhhh non, ce n’est pas possible… Meuhhhhhh, si c’était possible, cela se saurait, et celui qui connaîtrait le secret ne le dévoilerait pas, parce que comme ça, il serait sûr d’avoir tout l’argent pour lui.

Ou alors, « il n’y a pas que l’argent dans la vie ». Sans oublier le « moi, l’argent ne m’intéresse pas »… Vous aurez toutes les bonnes raisons de ne par lire ces lignes que je vais vous écrire…

Les gens ne croient pas au fait que l’on puisse donner sans rien attendre. C’est surprenant. Je vais donc vous donner la liste des livres, des ouvrages sur lesquels je me suis appuyé pour réaliser cette lettre STRATÉGIES. Vous donner tout cela ne me retirera rien et je suis heureux si cela peut vous servir, vous enrichir, vous alimenter et vous ouvrir de nouveaux horizons. Prenez, et faites passer !!

Père riche, Père pauvre ou Penser comme un champion de Trump, qui vous permettra de… penser comme un champion et de comprendre Trump, c’est le deux en un ! Ceux qui liront Trump se rendront compte à quel point cet homme n’est pas l’imbécile que l’on nous décrit.

Vous pouvez aussi lire La magie de voir grand… En fait, même si je vous y résume l’essentiel, vous avez vraiment intérêt à lire cet ouvrage. N’oublions pas non plus L’Homme le plus riche de Babylone.  Il vous en coutera une soixantaine d’euros… Et ce ne sera que le début, car investir en vous sera votre meilleur placement.

Vous pouvez rajouter ce libéral nommé Jésus, une bible (ça, ce n’est pas cher, les évangiles non plus), et puis beaucoup de temps de lecture et de réflexions !

Sans oublier un parcours Zachée ou Alpha concernant la doctrine sociale de l’Église et le cycle de conférences qui va avec. C’est un peu le catéchisme pour adulte… Oui, je sais, cela fait des soirées moins « fun » que de regarder « Commissaire Magellan » ou « Joséphine, ange gardien à la télé »… Quoiqu’à l’usage, si vos soirées ne sont plus passées devant la télé, vous pourriez être agréablement surpris du résultat.

Mais tout cela est un cheminement personnel. Presque intime.

Personne ne veut devenir pauvre, mais tout le monde déteste les riches !

Le rapport des gens à l’argent est très particulier. Personne ne veut être pauvre, mais tout le monde déteste les riches !

Jalousie, mesquinerie, envie, parfois admiration.

Alors, ne parlons pas de richesses ou d’argent, et parlons de succès et de réussite.

Que se passe-t-il quand on réussit ?

Peu importe votre définition de la réussite ou du succès. Que se passe-t-il quand les choses tournent bien pour vous ?

Généralement, le succès et la réussite, qui sont le fruit d’années de travail et d’efforts, vont se matérialiser par de la notoriété, et aussi une aisance financière, une forme d’abondance qui n’a jamais été votre objectif premier, mais qui a été la conséquence de… votre passion.

La première clef du succès, c’est justement de ne pas rechercher l’argent, mais la passion, l’envie et l’excellence. L’argent arrivera tout seul en fonction de vos besoins. C’est un peu la version moderne du « donnez et vous recevrez ».

Ensuite, il faut généralement travailler sur soi. Le succès dépend directement de votre niveau de développement personnel. Ce que le commun des mortels ne comprend pas parce que personne ne le lui explique, c’est que le succès ou la réussite ne viennent pas comme cela. Il ne faut pas les attendre passivement. C’est un peu la version moderne du « aides-toi et le ciel t’aidera ». Ce que perçoivent peu de gens, c’est qu’il faut beaucoup travailler sur soi, se connaître, ne plus se mentir, et affronter avec courage chacun de ses facteurs limitants. La plus grande aventure est en réalité intérieure. Pas de réussite sans une intense, longue, et parfois douloureuse réflexion. D’autres ont déjà mené ce type de réflexions. Profitez-en, cela vous alimentera et vous fera du temps, beaucoup de temps. Investir en soi et dans son développement personnel sera nettement plus profitable pour vous que d’acheter le dernier iPhone ou le nouvel écran tout plat incurvé… à 3 999€ en promo à la FNAC (ils sont chouettes, je suis allé les voir, mais je ne suis reparti qu’avec 14 nouveaux bouquins !!!). La deuxième clef du succès ? Réfléchissez beaucoup et investissez en vous ! Comme disait Einstein, « qui pense peu, se tromper beaucoup »!

Après tout cela, ou plutôt en même temps que tout cela, il va falloir vous réconcilier avec l’argent, la richesse et, par extension, avec le succès, la réussite, la « gagne » ! On vous a appris, pendant des décennies, on vous a formaté durant toute votre scolarité à avoir peur de l’échec, à redouter les mauvaises notes, à jouer pour « participer » parce que ce serait l’important, jamais à vous lever pour gagner. On vous a moyenné à la baisse. On vous a fait oublier vos rêves, vous avez perdu petit à petit votre joie de vivre enfantine. Il faut donc bien comprendre où se situent le bien et le mal dans l’argent, dans le succès ou dans la réussite. Il ne faut pas imaginer que l’argent vous enverra en enfer, mais comment, au contraire, vous êtes ici pour accomplir les choses les plus grandes possible à votre échelle, car la véritable tolérance, la véritable bienveillance, le véritable amour est de respecter la diversité des potentiels et des réussites. Nous gravirons chacun notre propre montagne. Différente pour chacune et chacun de nous. A chaque fois à notre échelle.

La troisième règle du succès, vous l’aurez compris, c’est de se réconcilier avec l’argent et le succès, c’est même certainement le point le plus important, alors je vais vous parler de Dieu, de religion, de richesse, de paradis et d’enfer, de morale et d’éthique. Mais sachez que ce qui est « diabolique », ce n’est pas la réussite. Ce qui est diabolique c’est d’empêcher votre potentiel « divin » d’exister… Et si la réussite était divine ? Voilà de quoi triturer quelques méninges !

Le succès est bien plus moral que ce que l’on croit, car il ne faut pas confondre le véritable succès et l’argent facile. L’argent facile n’a jamais fait partie des plans divins, pour la simple et bonne raison que ce qui est facile ne nous « améliore pas ».

Je vous en souhaite une excellente lecture, pour celles et ceux qui ne sont pas encore abonnés, vous pouvez en savoir plus et vous abonner ici. Vous aurez en plus accès à la totalité des archives et aux 34 dossiers déjà édités.

À tous je vous souhaite de belles et bonnes vacances, avec un repos annuel et estival bien mérité. Profitez-en bien. À ceux qui rentrent… travaillez bien ! Dans tous les cas, nous nous retrouvons le 1er septembre si tout va bien, ou avant si l’actualité l’exigeait.

À bientôt mes chers lecteurs.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

 « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »


Petit cadeau avec une réflexion pertinente de Charles Sannat…

« __ À bien y réfléchir, nous ne devrions pas nous demander comment rendre les riches moins riches, mais plutôt comment rendre le plus grand nombre de pauvres plus riches. »  Lettre Stratégies – Comprendre comment devenir riche ! – p.7 Juillet 2018

 

« L’ultimatum de la France à l’Allemagne sur l’euro. Historique »


insolentiae.com

par

https://insolentiae.com/wp-content/uploads/Ultimatum-1.png

 

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

L’ultimatum de la France à l’Allemagne, Charles, vous racontez n’importe quoi, ni TF1, ni France 2 et encore moins BFM n’en ont parlé… Vous délirez ! Hélas, non. D’ailleurs, cela ne doit pas vous faire trembler de peur. Ce ne sera pas la fin du monde.

Mais revenons à ce titre qui, encore une fois, n’est pas de moi, mais des très européistes journalistes du site Euractiv. L’ultimatum de la France à l’Allemagne sur l’euro. Sacrée information tout de même, passée (presque) sous silence parce que personne ne sait vraiment comment traiter une telle information.

N’imaginez pas que notre grande presse ne le sache pas, ou ne veuille que vous manipuler. Les choses sont parfois un tout petit peu plus complexes. En l’espèce, on ne vous annoncera pas comme cela la fin de l’euro. Il y aura une forme de travail préparatoire, il faudra que le système se mette d’accord sur la manière de gérer cette fin si elle se passe en bon ordre et pas sous forme d’un effondrement brutal lié à une crise. Dans le cadre d’une annonce, le système médiatique se verra attribuer un rôle qu’il remplira avec efficacité et « responsabilité ».

Ne sachant pas pour le moment quoi faire ou quoi dire, ni quel est son rôle, il est mutique. C’est une réaction parfaitement normale. N’attendez pas autre chose.

Pour autant, ce qui doit advenir adviendra.
Ce qui est inéluctable se produira.

Les choses, au bout du compte, sont toujours assez simples. L’euro ne fait pas exception à ces évidences.

Cet article est un article forcément plus long que d’habitude, mais il contient quelques perles dont vous devez absolument prendre connaissance, car cela va venir renforcer vos convictions et vos raisonnements sur ce qu’il convient de faire… ou ne pas ou ne plus faire.

Mal construit, et mal utilisé, il pose désormais nettement plus de problèmes qu’il ne peut apporter de réponses, et comme disait le Général de Gaulle…

« Quand on est couillonné, on dit je suis couillonné et je fous le camp !! »

Et c’est peut-être ce que s’apprêteraient à comprendre et à faire nos mamamouchis nationaux et pour une fois, je dois bien l’avouer que si tel était le cas, j’applaudirais presque des deux mains… Je dis presque, car j’ai (presque) du mal à croire que l’on y arrive enfin…

Laissons la parole à Euractiv, notre « Pravda » européenne pour que vous puissiez juger par vous-mêmes !

« Budget propre ou fin de la zone euro : l’ultimatum de la France à l’Allemagne » (par Aline Robert du site Euractiv donc)

« La zone euro ne survivra pas à l’absence de réforme, assure le ministre de l’Économie français, faisant monter la pression sur l’Allemagne à quelques semaines d’un Conseil européen crucial.

Une longue journée de travail attend les ministres de l’Économie français et allemand, à Berlin, mercredi 16 mai. L’objet, la feuille de route pour la zone euro de demain qui doit être présentée fin juin lors du Conseil européen, est devenu une pomme de discorde entre la France et l’Allemagne. La France tente de jeter tout son poids politique dans la balance, et ce dans un langage de plus en plus cru.

« La zone euro ne résistera pas aux divergences économiques entre ses États-membres. Les différences fiscales sont devenues trop importantes pour une union monétaire », affirmait ainsi le 14 mai Bruno Le Maire, lors d’une rencontre avec des journalistes à Bercy…

Ouaaah… Je n’aurais pas mieux dit. Enfin si, mais là, l’important c’est de participer comme on dit, et de la bouche de notre ministre de l’Économie, ce n’est tout de même pas rien. Ne soyons donc pas trop exigeants !!

« Pour la France, l’urgence de la réforme est dictée par la succession d’alertes électorales qui transfigure l’Europe politique en raison de la montée des forces centripètes. Le Brexit, les élections en Italie et la montée des extrêmes un peu partout devrait, selon l’équipe Macron, entraîner une réaction rapide pour donner des gages aux citoyens. Et ce, avant les élections européennes de 2019, pour se prémunir d’une prochaine crise à laquelle l’euro pourrait ne pas résister »…

Ouaaah… Vous savez l’euro qui est « irréversible » mais qui pourrait quand même ne pas résister…

« C’est maintenant, ou jamais » résume le ministre français, en faisant référence à l’étroite fenêtre de tir qu’il reste : 5 semaines de discussion avant le Conseil européen des 28 et 29 juin. Il sera ensuite trop tard avant l’échéance électorale des européennes, en mai 2019.

Or, les discussions achoppent. « Réveillez-vous ! La France a changé », avait déjà prévenu Emmanuel Macron, le 10 mai à Aix-la-Chapelle, tout en insistant sur le fait qu’ « en Allemagne, il ne peut y avoir un fétichisme perpétuel pour les excédents budgétaires et commerciaux, car ils sont faits aux dépens des autres ».

Ouaaah… En disant cela, Macron n’a pas voulu dire que le bon élève qui travaille bien obtient ses bonnes notes au détriment des autres. Il a dit qu’en économie, et dans une zone monétaire unique et sans mécanisme d’ajustement monétaire, les bons seront encore meilleurs naturellement et les mauvais de plus en plus mauvais… naturellement.

« Une analyse largement partagée par son ministre de l’Économie, qui reconnaît que les efforts de compétitivité représentent le premier lieu de convergence économique, mais qu’ils ne suffiront pas tant l’Allemagne a pris une longueur d’avance. »

Ouaaah… Relisez cet aveu fondamental et essentiel. Les efforts de compétitivité ne suffiront pas. C’est fini, c’est terminé, et c’est ce que je vous explique depuis des années sur les crétineries du type les « chocs de compétitivité », puisque la compétitivité est une chose relative.

Il faut donc soit beaucoup plus d’Europe, soit plus d’Europe du tout !!

« Un sujet sur lequel il n’y a guère de débat de fond : les économistes s’accordent sur le fait que dans une zone monétaire intégrée, les excédents de l’un pèsent sur la capacité des autres à les rattraper, notamment parce que les financements vont en priorité aux profils moins risqués. Un cercle vicieux qui fait que l’Allemagne ne peut qu’améliorer ses performances économiques, en investissant plus et en exportant toujours plus, alors que les autres qui ne peuvent user de l’outil monétaire pour améliorer leur compétitivité ne font que rester à la traîne »…

Eh oui, l’euro c’est, depuis le départ, l’outil de domination des Allemands en Europe. Nous leur avons livré sur un plateau notre soumission économique.

« Je ne ménagerai aucun effort pour parvenir à un accord fin juin pour une feuille de route pour la zone euro », insiste donc Bruno Le Maire, recruté au poste de ministre de l’Économie il y a un an par Emmanuel Macron pour sa germanophonie et germanophilie.

« Est-ce que l’Europe a la volonté politique d’affirmer sa souveraineté, politique, économique, financière ? Notre réponse est un oui massif », affirme-t-il, tout en interrogeant en creux la motivation allemande.

Le ministre insiste aussi sur la nécessaire réforme de la fiscalité internationale, alors que l’Allemagne hésite face à la proposition de la Commission européenne de taxer le chiffre d’affaires de GAFA actuellement en discussion.

« L’Europe est-elle capable de définir elle-même les règles qu’elle croit justes ou efficaces, ou doit-elle attendre pour le faire » interroge le ministre allemand qui refuse « la vassalisation de l’Europe » aux intérêts américains. Un sujet là encore sensible outre-Rhin, dont les exportations sont très dépendantes des États-Unis »…

L’Allemagne a-t-elle intérêt à plus d’Europe ? Non, elle va avoir intérêt à tuer l’euro

Cela va créer de nouvelles fragilités pour un temps chez les plus faibles et permettre à l’Allemagne de gagner encore 10 ans de domination économique de l’Europe, le temps que nous nous remettions de cette terrible tragédie qu’aura été cette aventure monétaire qui ne pouvait pas marcher, comme l’ensemble de toutes les autres unions monétaires de l’histoire de l’humanité qui ont toutes, sans exception, toujours et systématiquement échoué.

Je me souviens. Nous étions en 1997. Et mon projet de fin d’études portait justement sur la mise en place de l’euro et l’histoire des unions monétaires précédentes. Ma conclusion était qu’aucune n’avait jamais fonctionné… et que l’espérance moyenne d’une monnaie est de 18 ans. Une union monétaire moins de 10 ans…

L’enfer est toujours ou presque pavé de bonnes intentions.

L’euro est condamné. L’euro va échouer. J’ai tout un dossier consacré à ce sujet (« Comment survivre à l’€urocalypse » soit le dossier seul ici, soit le dossier avec en plus l’abonnement complet à la lettre STRATÉGIES et tous les dossiers déjà édités ici) pour ceux qui veulent aller plus loin afin de se prémunir et se protéger concrètement.

L’Allemagne essaiera encore de gagner un peu de temps pour profiter de sa rente de situation le plus longtemps possible. Le véritable courage politique pour Macron et sa clique sera de nous sortir de ce guêpier et justement de savoir dire non à l’Allemagne. C’est loin d’être gagné, et tout cela risque d’accoucher de décisions encore mi-chèvre, mi-chou.

Il n’en demeure pas moins que tous ceux qui sont objectifs savent que la situation ne sera pas durable en l’état.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com
Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.
« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)
« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

Source Euractiv ici

Humour Factuel !


insolentiae.com/

par Charles Sannat

Ce milliardaire chinois qui rachète Mercedes

!!! Das pas drôle du tout !!

Ce milliardaire chinois qui rachète Mercedes !!! Das pas drôle du tout !!

Bon, je ne boude pas mon plaisir.

Je vous annonce depuis quelques mois que la progression de la Chine a été la suivante.

C’est une montée en gamme.

Quand on monte en gamme, on part d’en bas. On commence par les faibles valeurs ajoutées.

On fait du textile et de la houille ! J’exagère à peine.

Puis nous avons en face une civilisation brillante, millénaire ! S’imaginer qu’ils n’allaient que coudre quelques tee-shirts et faire du tricot, c’était justement faire preuve d’arrogance néocoloniale.

Alors les Chinois ont commencé à concurrencer les pays moyens de gamme comme la France, l’Angleterre ou même les États-Unis.

Pendant ce temps, les Allemands (bénis soient-ils car l’Europe c’est la paix blablablabla) trouvaient la mondialisation véritablement exquise. Au fur et à mesure que nos industries mourraient, les leurs prenaient les parts de marchés supérieures, laissant la qualité inférieure à la compétitivité chinoise.

Arrogants, nos amis allemands nous faisaient la leçon.

L’Europe et l’euro c’est la paix et c’est irréversible on vous dit !

Et puis un jour, les Chinois, qui décidément étaient une civilisation brillante et millénaire, se sont mis à racheter Mercedes… Et là, nos amis germains trouvèrent la mondialisation nettement moins drôle.

Alors vous allez voir que petit à petit, les idées “trumpistes” que les bien-pensants vous vomissent vont trouver des partisans nettement plus nombreux… y compris chez Merkel !

C’est triste à dire, mais pour que la France s’en sorte, il n’y a que deux solutions : soit nous sortons de l’Europe et de l’euro, soit nous aidons les Chinois à laminer un peu plus vite les Allemands – avec un peu de chance, les ennemis de nos ennemis sont nos amis… ou quelque chose comme ça !

Charles SANNAT

“Li Shufu, ce milliardaire chinois qui, après avoir racheté Volvo, s’attaque à Mercedes

Le milliardaire chinois était déjà propriétaire du suédois Volvo. Il détient maintenant 10 % de Daimler (Mercedes). Une prise de participation à la hussarde qui jette le désarroi au sein du groupe allemand, déjà lié à l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors.

L’homme est secret. Le chinois Li Shufu veut se construire un empire automobile, avec une obstination qui égale sa discrétion. Ce milliardaire de 54 ans, fils de riziculteurs pauvres, a amassé des actions Daimler sans avertir personne. Et le voilà devenu vendredi, à la surprise générale, le premier actionnaire du groupe allemand, en montant à hauteur de 9,69 %. Moyennant 7,5 milliards d’euros. Le propriétaire à 100 % du constructeur suédois Volvo Cars (depuis 2010) veut ainsi compléter sa panoplie et accéder aux technologies du propriétaire des prestigieuses voitures Mercedes mais aussi des non moins célèbres camions de la firme à l’étoile. Daimler est le numéro un du haut de gamme auto et le premier fabricant mondial de poids lourds. Une belle prise.

Lire la suite sur le site de Challenges ici

« General Electric s’effondre. Prélude au krach généralisé ? »


L’édito de Charles SANNAT

« General Electric s’effondre. Prélude au krach généralisé ? » L’édito de Charles SANNAT

 

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Historiquement, lorsque l’action General Electric s’effondre, c’est un prélude à l’effondrement généralisé des marchés comme vous pouvez le voir sur ces deux graphiques que je vous présenterai un peu plus bas.

La question est de savoir si cela sera également le cas cette fois.

Cette comparaison n’est pas le fruit totalement du hasard. En effet, General Electric n’est pas n’importe quelle entreprise, c’est une société mondiale, un conglomérat qui couvre d’innombrables secteurs, très diversifié également, il est un baromètre de l’économie mondiale.

Quand GE va mal, il est difficile de croire que l’économie mondiale va fondamentalement bien, même si l’on tente par tous les moyens de vous faire croire que tout va pour le mieux.

La réalité est très différente. C’est la croissance de la masse monétaire.

Vous pourrez lire, dans cette édition, un article sur le ralentissement de la croissance de la consommation électrique en Chine, vous pourrez voir que l’empire de Drahi, soutien de Macron, vacille, croulant sous des dettes abyssales.

Certes, on vous explique que la croissance mondiale est plus forte, que la croissance en Europe est meilleure, que celle de l’Allemagne est extraordinaire… mais on oublie de vous dire pourquoi !

Comme vous pouvez le voir sur cette petite « infographie » maison, la masse monétaire M3 augmente de plus de 5 % par an, et M1 de plus de 9 % par an… Autant dire que faire 1,8 % de croissance quand on augmente sa masse monétaire de 5 %, c’est être en récession en réalité de 3 %… Enfin, plus de 3%, mais vous comprenez l’idée ! On vous présente les gains sans vous présenter les dépenses réalisées pour les faire.

C’est un peu comme si une entreprise comme Altice vous présentait uniquement son actif et ses 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires, sans vous parler de son passif, de ses 51 milliards d’euros de dettes et … de toutes ses dépenses quotidiennes, y compris les milliards d’euros de frais financiers liés à ladite dette !

 

Tout cela n’est pas nouveau, il reste néanmoins important de vous montrer régulièrement, preuve à l’appui, que rien ne change. Tout empire.

Revenons à General Electric, GE dont je parlais d’ailleurs il y a quelques jours et qui continue à s’enfoncer en bourse.

Je vous laisse méditer sur ces deux graphiques donc.

Le premier c’est l’évolution du Dow Jones, l’indice phare de l’économie américaine….


Le second c’est celui de GE.

Si vous avez de gros gains en bourse, ou que vous pensez avoir besoin d’argent prochainement, peut-être pourriez-vous considérer la possibilité de prendre quelques-uns de vos gains…

Il se pourrait que les marchés tanguent…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

« Le crépuscule de votre monde. EDF éteint définitivement les lumières! »


L’édito de Charles SANNAT

https://i2.wp.com/www.insolentiae.com/wp-content/uploads/jai-vu-finir-le-monde-ancien.png

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Le tsunami vient de commencer ! EDF ferme toutes ses boutiques en France, puis ce sera tous les autres !

Cette information peut sembler anodine, vous ne pourriez à première vue y voir qu’une entreprise parmi d’autres fermant ses « points de vente » ou ses « boutiques ».

En réalité, il n’en est rien. Ce que vient de faire EDF préfigure ce qu’il va se passer sur tous les secteurs qui sont actuellement propriétaires de réseaux de boutiques.

Il s’agit des banques, des grandes chaînes de magasins de produits non-frais, comme les vêtements ou même les chaussures, des assurances évidemment, et sans doute aussi prochainement des pharmaciens ou des opticiens qui ne tiennent que parce que leurs professions sont réglementées (je ne juge pas du bien-fondé ou pas).

Les boutiques sont l’expression d’un mode de fonctionnement du millénaire passé !

Pourquoi le millénaire passé ?

Parce qu’il y a Avant Internet et Après Internet !

De même que nous comptons nos dates et périodes historiques en prenant avant ou après J.-C., nous pouvons aussi le faire avec Internet ! Avant et après. La date c’est globalement le nouveau siècle. L’an 2000.

Bref, entre nos vieux modems qui couinaient et nos fibres à haut débit d’aujourd’hui, presque 17 ans sont passés, mais c’est maintenant, 20 ans après que s’exprime le changement fondamental des usages, des comportements et des modes de fonctionnement.

Toutes les technologies de rupture mettent du temps à produire leurs effets. Pensez évidemment à la fée électricité. Il faudra attendre presque 1 siècle pour que tous les trains soient électriques… et encore ! En cherchant bien, nous trouverons encore quelques vieux « diesel ».

C’est la même chose pour Internet qui n’est qu’un outil ayant permis l’émergence de nouvelles entreprises, organisées et travaillant de façon totalement différente.

Encore une fois, nous pouvons tout faire avec une banque à distance. Prenez l’exemple de Boursorama Banque.

On peut tout faire à distance avec une compagnie d’assurance. Prenez l’exemple de Direct Assurance.

On peut tout faire à distance avec une ordonnance de médicaments et se faire livrer dès le lendemain par exemple. Vous avez des pharmacies sur Internet qui pullulent et dont les tarifs sont biens plus avantageux que ceux de pharmacies traditionnelles ayant pignon sur rue et les charges allant avec.

On peut tout faire à distance avec une entreprise comme Sarenza qui vous livre jusqu’à 20 paires de chaussures et vous ne gardez que celles que vous voulez !!

Faites un exercice bien effrayant

Promenez-vous dans la rue. Une rue commerçante. Demandez-vous si l’activité de la boutique que vous croisez est effectuée par une entreprise sur Internet !

Globalement, en dehors du boucher, du traiteur, du boulanger, et ce que l’on mettra dans les commerces de bouche de qualité, tout, je dis bien tous les commerces que vous allez voir ont un concurrent sur Internet qui fait leur métier beaucoup mieux, pour beaucoup moins cher, avec beaucoup plus de stocks, etc. Ce constat est encore plus cruel et valable dans nos villes de petites tailles, c’est-à-dire en dessous de 100 000 habitants. Les commerçants ne disposent que de gammes « partielles ». Ils n’ont strictement aucune chance et des coûts prohibitifs de fonctionnement.

Normes, extincteurs, rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite, la poubelle à pédale, la prise à la terre machin ou bidule, les normes ERP, c’est un véritable inventaire à la Prévert, sans oublier les alarmes, les vols et la sécurité. Bref, le coût d’une boutique est tout simplement énorme et si l’on peut s’en passer, toutes les entreprises s’en passeront.

EDF, le pionnier du mouvement général qui va déferler sur nous !

Le commerce est mort. C’est peut-être dur, sans doute cruel, désespérant, mais le commerce « à papa », la boutique à la « mamie », c’est fini ! Fini l’agence du coin. Terminé l’agent général d’assurance payé bien trop grassement au gout des compagnies mondialisées qui tentent d’ailleurs d’en réduire le nombre en opérant des rapprochements entre eux.

Condamnés tous ces commerces dévastés par les acteurs Internet et dans l’impossibilité de s’adapter, et ce sera aussi le cas pour les magasins de téléphones portables et bien évidemment pour ceux d’EDF, qui éteint définitivement la lumière de ses 77 boutiques !

« D’ici une semaine, le géant de l’énergie français devrait annoncer la fermeture de la totalité de ses boutiques en France à l’horizon 2019. C’est un délégué syndical représentant Force ouvrière qui l’a annoncé.

D’ici près de deux ans, les clients n’auront plus d’interlocuteurs physiques », déplore la fédération par la voix de Serge Gianorsi, délégué syndical centrale Force ouvrière, en précisant que la fermeture du réseau, qui doit être présentée la semaine prochaine en comité d’établissement, impactera au total « près de 420 salariés ». « Rien ne laissait pourtant présager une telle annonce. Jusqu’à présent, la direction parlait seulement de la rationalisation de son réseau avec des regroupements », a-t-il encore ajouté. »

Ce n’est pas la fin du monde, mais la fin d’un monde, il ne reviendra plus, et plus grave, trop nombreux sont celles et ceux qui n’ont aucune idée de ce qui est en train de leur débouler dessus, trop nombreux sont celles et ceux à n’avoir aucune idée de comment travailler leur employabilité et leur résilience professionnelle. C’est évidemment aussi le sens de mon travail dans ma lettre STRATÉGIE axée sur le PEL à savoir votre « Patrimoine », votre « Localisation » et aussi votre « Emploi »!! (Vous pouvez vous abonner ici.) Dans tous les cas, vous devez sans plus attendre travailler sur votre capacité à travailler !! Ne pas le faire peut vous condamner à l’échec.

C’était le titre prophétique de l’ouvrage d’Alexandre Adler, qui « voyait finir le monde ancien ». C’est évidemment ces soubresauts que vous expérimentez.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

 « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

Source ici AFP ici

« Scandale, loyer fictif pour les propriétaires!! »


insolentiae.com

 

Décryptage impertinent, satirique et humoristique de l’actualité économique

 

https://i0.wp.com/www.insolentiae.com/wp-content/uploads/Les-cons-c%CC%A7a-ose-tout.png

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

 

Mise à jour rapide de l’article d’hier. Sachez, de source sûre, que vous avez mis une belle pagaille et fort sympathique dans les services de France Stratégie, qui a cru bon de répondre à certains d’entre vous, qui sont vite venus me le dire, qu’il ne « faut pas croire tout ce que disent les journalistes ».

Alors d’abord, je ne suis pas journaliste ! Mais plus grave pour eux, moi je ne mens pas… Je me contente de lire et éventuellement de relier quelques points. Alors voici cette étude complète encore téléchargeable sur le site de France Stratégie ici et intitulée « quelle fiscalité pour le logement ».

Cette étude a été écrite par Pierre-Yves Cusset qui est un chargé de mission de ce machin rattaché aux services du Premier ministre.

Notamment est mis en avant le fait de « favoriser la mobilité », ce qui est un énorme mensonge dans la mesure où l’on est propriétaire de son bien vers… 60 ans ! On achète vers 35 ans, plus 25 ans de crédit = 60 ans !

L’essentiel de l’immobilier est d’ailleurs détenu par les seniors, ce qui est logique. La mobilité des retraités c’est vrai que c’est essentiel…

Pareil avec des arguments du type la « résidence principale n’est pas assez taxée »… C’est certain… Ce n’est pas comme si tout le reste l’était encore plus !!

Et enfin, le « en Suisse ça se fait »… Certes ! Mais il faut regarder la fiscalité dans sa globalité !! Car franchement, on préfère tous le système fiscal suisse. D’ailleurs, généralement, ce sont les Français qui fuient en Suisse, rarement les Suisses qui viennent se réfugier à Paris, hahahahaha !

Ne lâchez pas la pression ! Continuez d’écrire à France Stratégie !

Charles.

Dans ce pays que l’on peut appeler « Absurdie », on atteint des sommets de stupidité crasse avec ce communiqué de France Stratégie, l’organe censé penser pour le Premier ministre. Mon Dieu qu’on est mal mes amis avec des abrutis pareils au pouvoir, c’est un véritable drame et à ce rythme-là, il va falloir finir par envisager des mesures plus radicales de type « viva la revolución » !!

Je vous préviens, je suis furieux. Je vais donc jurer comme un charretier sous l’œil courroucé de ma tendre moitié, qui est tout aussi furax que moi à l’idée de se faire taxer sur un loyer fictif mais qui se demande si ma vulgarité ne sera pas contre-productive… Ce à quoi je lui réponds que vivement les vacances, parce que là, je crois qu’il vaut mieux un tombereau d’insultes comme ils ne comprennent toujours pas, plutôt que de leur lancer un pavé dans la gueule, ce qui commence à me démanger sérieusement. Étant par nature non-violent (et je vous rappelle qu’appeler à la haine ou à la violence c’est interdit, donc je n’ai pas le droit), je me contenterais donc de lancer un pavé épistolaire dans la marre et j’ai remplacé toutes les insultes qui me sont venues en tête par les jurons fleuris du Capitaine Haddock qui a bercé mon enfance. J’espère que cela vous détendra aussi et vous permettra de vous sentir moins seuls !!

Un communiqué de France Stratégie pour défendre la plus belle ânerie du siècle

Face à l’avalanche de réactions négatives des internautes, l’organisme de réflexion dépendant du Premier ministre explique pourquoi ce système fiscal serait « plus équitable et pourrait fluidifier le marché immobilier ».

Alors avant d’écouter les explications plus que vaseuses et d’une mauvaise foi économique crasse de ces grands anthropopithèques (primate intermédiaire entre le singe et l’homme) à qui nous avons confié les manettes du pouvoir, je vais me permettre de leur mettre les barres sur les « T » et les points sur les « i »!

L’idée, bande de nodocéphales de hauts fonctionnaires coupés des réalités de notre pays et des vrais gens et anthropophages de mon argent, c’est qu’en devenant propriétaire, on n’est plus locataire !

Et que quand on est plus locataire, eh bien vous savez quoi ? On ne paye plus de loyer !

Et c’est exactement notre objectif parce que justement, en ces temps de précarité et d’incertitude, on a juste tous envie de mettre nos familles le plus à l’abri possible…

Ha, oui, je suis navré de vous parler de principes aussi vieux et démodés que la famille, un truc qui dérange profondément les cerveaux malades de nos bêlants de « prôôôôgressistes ».

Le niveau 0 des arguments de France Stratégie, organisme qui conseille le plus « haut niveau de l’État » !

suite…scandale-loyer-fictif-pour-les-proprietaires

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »